Andrey

Portrait de Andrey
À propos: 
J'aime les ours, le whisky et les internets.
Site Internet: 
Le 05/17/2017 - 22:25
Roadburn 2017 : jour 03 - « Tout fout le camp »

Si vous êtes déjà allé à un festival dans votre vie, vous connaissez forcément cette petite feuille imprimée avec des groupes surlignés au marqueur. Cette feuille, qu'on garde à l'abri de la pluie avec autant de véhémence que s'il s'agissait d'un livre sacré, nous dicte quoi faire pendant le festival, sans elle on ne sait plus dans combien de temps joue Chelsea Wolfe, combien de morceaux on peut rester devant Ulver sans louper Emma Ruth Rundle, quand aller manger; bref, sans elle tout fout le camp. Cependant, il arrive aussi que le running order ne nous arrange pas, et on se retrouve avec une feuille tristement peu surlignée, errant ainsi d'un groupe à l'autre tel une âme perdue. Et si je vous parle de tout ça, c'est parce que, vous l'avez sûrement deviné, ce fût mon cas aujourd'hui.

Le 05/04/2017 - 00:06
Roadburn 2017 : jour 01 - « Guerre ! Feu ! Pillage ! Caisses de Jupiler ! »

Guerre ! Feu ! Pillage ! Caisses de Jupiler ! Odeur omniprésente de weed ! Bungalows couleur zèbre dans un camp de vacances un peu raciste ! Aucun doute, nous sommes bien au Roadburn.

Le 03/21/2017 - 22:03
Le petit guide de ton premier Roadburn (1/3)

Ça y est, après des années d'hésitation tu as enfin franchi le cap et, aguiché par une superbe affiche, as acheté ta place pour le Roadburn. Depuis des années que tes potes te décrivent ce festival comme la terre promise des fans du stoner/doom/post-whatever, tu as maintenant bien hâte de faire partie du club des ceux qui savent, et pouvoir sortir nonchalamment "ah oui, je les ai vus au Roadburn avec un set spécial" au gré d'une conversation. Mais quoi voir une fois sur place ? A quoi faire attention ? Où manger ? Que de questions que tu es en droit de te poser. N'aies crainte, petit scarabée, nous sommes là pour répondre à toutes tes interrogations. Voici donc un petit guide de ce à quoi tu peux t'attendre pour ton premier Roadburn.

Le 11/06/2016 - 14:22
Cult Of Luna et Julie Christmas + Sinistro 02/02/2016 @ De Kreun, Belgique

Quand j'avais 18 ans, un pote s'amusait à sortir des idées de collaborations musicales de rêve, genre "hey, imagine si Tool et Nine Inch Nails faisaient un album ensemble ? Ou Cult of Luna et Battle of Mice ?". Je lui répondais "t'es con, pourquoi pas Nirvana et Jimi Hendrix tant que tu y es", avant qu'il reparte chez lui en mob. Autant vous dire que lorsque j'ai appris que ça allait arriver, ce fût pour moi la réalisation d'un fantasme d'ado. A partir de là, impossible de louper ce concert, même si ça implique de se taper quelques heures de route et shooter avec une main suite à une récente fracture du poignet. Aucun regret, ce show aura été une branlée de bout en bout, que ce soit niveau prestation ou présence scénique, avec une Julie survoltée et possedée, mais toujours parfaitement juste. Chevron et Cygnus, putain ! 

Le 07/10/2016 - 23:36

Nous connaissons tous Amenra pour leur extrême noirceur et violence, tant sur album qu'en live. Murs de guitares massifs, éclairage quasi-absent, et surtout un chanteur complétement possédé, tournant le dos au public, le câble de son micro enroulé autour du corps. Mais les vrais fans savent depuis longtemps qu’Amenra, c’est aussi des ballades acoustiques déprimantes, d’une beauté à faire couler une larme au métalleux le plus bourru du Wacken. C’est donc à l’occasion de la sortie de Alive, un album live composé uniquement de morceaux acoustiques, que nous avons pu poser quelques questions à Colin H. van Eeckhout, le charismatique frontman du groupe.

Pages