Andrey

Portrait de Andrey
À propos: 
J'aime les ours, le whisky et les internets.
Site Internet: 
Le 10/05/2011 - 08:35
And So I Watch You From Afar + The Same Old Club 04/10/2011 @ Point Éphémère, Paris

Il est 19 h 30, je suis devant le Point Ephémère, accompagné de quelques nouvelles (et anciennes) connaissances. Ce soir, c'est And So I Watch You From Afar, un groupe irlandais à nom très long, jouant un joyeux post-rock teinté de math, rappelant légèrement Russian Circles. Sur CD, c'est déjà très sympathique, mais ayant maintes fois entendu des louanges de leurs shows, il me tardait d'enfin voir ce que ça donnait en vrai.

Le 07/25/2011 - 17:14
Neurosis + Amenra live 23/07/11 @ Machine du Moulin Rouge, Paris

Bien décidé à mourir écrasé par des murs de son, seulement 24 heures après m'être pris une claque par Swans, j'enchaine sur Neurosis, épaulés par Amenra. Je pense qu'il est inutile de présenter ces deux groupes, considérés comme incontournables du genre. En revanche, il est intéressant de noter que Neurosis n'a pas mis les pieds à Paris depuis plus d'une dizaine d'années, ce qui explique certainement la vitesse à laquelle sont parties les places. Pour leur part, AmenRa (qui était d'ailleurs, à mon goût, le meilleur choix possible pour cette première partie) avait sa signature chez Neurot Recordings à fêter, cette soirée promettait donc d'être mémorable. Fan de Neurosis depuis des années, et m'étant déjà fait écraser par la puissance d'AmenRa il y a un an, à Nantes, dire que mes attentes pour ce concert étaient élevées serait un euphémisme on ne peut plus doux. En fait, je trépignais littéralement d'impatience...

Le 07/25/2011 - 14:15
Swans + Les Hommes Sauvages live 22/07/11 @ Paris, Maroquinerie

Mettons les choses au clair tout de suite. Il est impossible d'être préparé à son premier concert de Swans. On aura beau avoir écouté a peu près toute leur discographie, y compris les nombreux lives, et avoir lu des nombreuses reviews sur le sujet, on ne sera jamais prêt, car c'est une expérience tout simplement impossible à décrire. Voilà, c'est dit, je me décharge donc de toute responsabilité quant à l'éventuelle incohérence de mes propos, et tacherai de restituer le plus fidèlement mes souvenirs de cette impressionnante soirée.

Pages