Michel Langevin

Par Simonne
le 07/17/2017 - 23:31
Tau Cross - Pillar of Fire (2017)

Dans la catégorie supergroup, Tau Cross se hisse rapidement dans les tops. Composé de Rob "The Baron" Miller (Amebix) aux voix et à la basse, Michel "Away" Langevin (Voivod) à la batterie et les guitaristes Andy Lefton (War//Plague) et Jon (Misery), ils sortent cette année leur deuxième opus Pillar of Fire et ceci seulement deux ans après la sortie de leur premier album éponyme qui a surpassé nos attentes qui étaient, admettons-le, très élevées. Talentueux ET prolifiques? Rien de moins venant de la part de musiciens de groupes légendaires.

Par William
le 02/06/2013 - 02:31
Voïvod : "Profiter de la vie à travers tout ça. C'est ça qui nous allume"

Le jeudi 24 janvier dernier, les légendaires musiciens de Voivod proposaient à leurs amateurs une soirée bien spéciale. Le Café Chaos était l'hôte du lancement de leur treizième album studio intitulé Target Earth. Pour l'occasion, nous avions la chance d'acheter l'album en primeur et nous pouvions également rencontrer les musiciens lors du déroulement de la soirée. Les quatre membres actuels étaient présents pour cet événement intime, Pelecanus n'allait évidemment pas passer à côté de cette opportunité d'entrevue. À la base, nous avions rendez-vous avec l'un des membres fondateurs du groupe, soit Denis Bélanger (chant) ou encore Michel Langevin (batterie). Pour une raison de logistique, nous nous sommes retrouvés avec le sympathique nouveau guitariste Dan Mongrain. Malgré le manque de préparation par rapport à cette situation, nous avons passé un bon moment à discuter du groupe. Voici le résumé de la rencontre entre deux admirateurs inconditionnels de Voivod.<--break->

Par William
le 06/14/2012 - 17:12
Voivod 07/06/12 @ Sala Rossa, Montréal

Une magnifique soirée planait sur Montréal. Le vent chaud des soirs d'été me transportait comme par magie vers la Sala Rossa après une dure journée de travail. Le soleil se dissipait doucement à l'horizon et la silhouette de notre photographe favori se matérialisait à quelques centaines de mètres de moi. Nul besoin de le présenter, il arborait fièrement son patch de Motörhead et son vieil appareil photo. Nous étions définitivement prêts pour une critique improvisée de ce fameux concert de… « VOIVOD! ».

S'abonner à Michel Langevin