Baroness

Par Mathieu
le 05/11/2017 - 22:24
Roadburn 2017 : jour 02 - « De quoi te donner envie de tuer ta grand-mère »

Après une excellente mise en bouche pour mon premier Roaburn, j’arrive doucement dans la Green room pour découvrir sur scène Gnaw their Tongues, projet principal de Maurice de Jong, un Allemand multi-instrumentaliste responsable d’une série d’album glauque ambiant taquinant le black metal, aussi compositeur dans Aderlating ou De Magnia Veterum. Autant le live d’Aderlating il y a des années (en ouverture de Integrity) dégageait une atmosphère malsaine, autant sa prestation avec une chanteuse sur la scène du Roadburn enlève toute mystique au projet.

Par Simonne
le 05/09/2016 - 23:57
Baroness + Mutoid Man 01/05/2016 @ Théâtre Corona, Montréal

Le buzz grandissant autour de Mutoid Man et Baroness a culminé en une très belle soirée au Théâtre Corona dimanche dernier. La foule a d'abord été séduite par la puissante performance de Mutoid Man, puis conquise par l'interprétation épique du dernier album de Baroness. Un retour sur le concert des deux groupes à l'enjouement contagieux.

Par Simonne
le 05/01/2016 - 21:00
Rien à foutre à Montréal ? Mai 2016

Le mois de mai débutera avec le son entraînant de Baroness et se terminera avec la dissonance de The Body. Entre temps, Chelsea Wolfe nous hypnotisera, Weedeater nous saliront et Magrudergrind reviendront en force. Les nombreux concerts du mois causeront certainement un dilemme chez plusieurs amateurs de musique: où choisirez-vous d'aller faire vibrer vos tympans? 

Par Estelle
le 03/06/2016 - 14:11
Rien à foutre à Lyon ? Mars 2016

Bulletin d’alerte : l’Institut de Veille Musicale nous signale qu’un pic de concerts est attendu dans la région lyonnaise pour le mois de Mars. Ils sont principalement liés aux groupes de type rock, stoner, noise et shoegaze. Les symptômes peuvent varier d’une personne à l’autre mais ils se manifestent souvent par une envie incontrôlable d’aller dans la salle la plus proche et de taper du pied en rythme. Voici quelques consignes pour traverser cette épidémie sans encombre : penser à bien s’hydrater, porter des protections auditives et surtout, tenir son téléphone portable éloigné de la scène.

le 08/22/2013 - 12:14
John Dyer Baizley

Alors oui, ça paraissait évident, on a beau repousser l'échéance, on en convient, un disco-graphique sans parler de John Dyer Baizley ça ne serait pas sérieux. John Baizley donc, guitariste et chanteur de Baroness mais aussi illustrateur de talent originaire de Savannah en Georgie, berceau de groupes comme Kylesa ou Black Tusk dont il a signé d'ailleurs quelques pochettes, est devenu en quelques années une référence dans le milieu de l'illustration de projets musicaux fortement amplifiés. Jusque très récemment réservé quant à la notion d'auto-promotion, il commence à proposer des expositions de ses travaux originaux (cf : celle lors du Roadburn 2013) et présente désormais ses travaux et une boutique sur Aperfectmonster.com. Son style, très influencé par Alphonse Mucha (dit-on), est pour moi l'une des nombreuses raisons que l'on a de privilégier le support vinyl à d'autres. Sérieusement, quoi de mieux que de scruter en détail ces magnifiques artworks en sirotant une bière au son de groupes comme Torche, Coliseum, Kvelerkak ou Baroness ?

le 06/14/2012 - 14:05
Baroness 20/05/2012 @ Olympia, Montréal

Bien installé, contre la scène, caméra à la main, le temps est enfin venu pour Baroness. Déjà, par contraste aux autres groupes, les musiciens font eux-mêmes la majorité du "setup" de leur équipement. Je suis alors au pied de John Dyer Baizley et l'observe. Les longs cheveux bouclés ont été remplacés par une coupe de cheveux courts avec un peu de calvitie et une plus grosse barbe... en contraste avec la dernière fois que je l'ai vu lors de leur passage à la Sala Rossa. Vous m'excuserez ces observations, mais comme je ne connais pas grand-chose en équipement de guitare, avec toutes ses pédales qu'il était en train de préparer, je me suis intéressé à la pilosité de l'homme.

Par Adrien
le 12/15/2010 - 11:31
Baroness - Blue Record (2009)

Un nom qu'on voit de manière récurrente ces derniers temps dans la scène rock barbu, que je découvre seulement avec ce disque (je suis un peu en décalage horaire parfois, puis la pseudo-hype, ça me gonfle), plus intrigué par le très bel artwork qu'autre chose (cela vaut aussi pour le très beau Red Record précédent dont l'artwork était lui aussi magnifique).

S'abonner à Baroness