Adrien

Portrait de Adrien
À propos: 
I exist.
Le 02/18/2015 - 21:29
Noothgrush - Live for Nothing (2011)

J'ai connu Noothgrush sur le tard, sous l'impulsion des deux disques récemment sortis par Southern Lord, dont ce double LP qui a vu le jour en 2011. Qui peut prétendre connaître tous les groupes sludge de la Terre ces derniers temps ? Pas moi en tous cas. Je les ai vus aussi l'année dernière au Roadburn, lors d'un set aussi jouissif qu'improbable.

Le 10/21/2014 - 23:05
Mothership - Mothership (2013)

En juin dernier, un pote organise un concert de Stoner dans un petit club de notre ville. Étant donné qu'on ne croule pas sous la masse de concerts dans notre région, pas mal de potes et moi-même nous y rendons, la mèche au vent, décontractés du gland, sans trop nous prendre la tête. Il s'agissait des Texans de Wo Fat en tête d'affiche, d'un groupe local, et entre les deux, d'un autre groupe texan du nom de Mothership. Apéro prolongé au bar, on se cale dehors avec notamment mon bon pote Manu pour fumer un joint de weed taille bombardier, car nous, on rigole pas avec le folklore. C'est donc l'air nigaud, les yeux rouges comme des chinchillas et la bonne humeur bêta qu'on rentre dans le club...

Le 09/21/2014 - 14:34
Unida - Coping With the Urban Coyote (1999, réédition)

1998, après le split de l'éphémère Slo Burn, qui avait été précédé par le split de Kyuss en 1996 dans l'indifférence générale, John Garcia ne lâche pas l'affaire : il a encore du sable plein les bottines, et toujours l'envie de pousser la chansonnette sur des gros riffs désertique. Il décide de s'associer avec Arthur Seay à la guitare, Miguel Cancino à la batterie et un bassiste qui restera seulement les premiers mois du groupe, vite remplacer par Dave Dinsmore. Un premier split sort début 1999 avec les suédois de Dozer (soit le meilleur rip-off scandinave de Kyuss qui tu puisses trouver) que je n'ai d'ailleurs jamais écouter, le vinyle limité à l'époque (1000 copies) n'a jamais été repressé et se vend pour une somme rondelette de nos jours, mais le CD est toujours abordable.

Le 07/18/2014 - 13:37
Church of Misery - Thy Kingdom Scum (2013)

Crois-le ou non, mais j'aime le Japon (je prévois d'y aller très bientôt d'ailleurs), le stoner crouilleux, et les serial-killers (j'ai pas mal potassé le sujet ces dernières années). T'as compris le topo ou bien ? Je ne pouvais pas NE PAS être fan de Church of Misery. Je connais le groupe depuis ses débuts car je suivais de près Man's Ruin et Southern Lord à l'époque, labels qui avaient sorti respectivement leur premier EP et LP. Puis j'avais un pote (Jérôme de Salvation pour le citer) qui avait des contacts au Japon et auprès de qui j'ai pu récupéré pas mal d'éditions japonaises de leur matos (qui valent aujourd'hui un peu de ronds). Je ne les ai vus en revanche qu'à partir de 2008 une tripotée de fois, mais aucun de leurs concerts ne m'a déçu, titres énormes, son pharaonique, chanteur fou, et groove vicelard, que du bonheur...

Le 05/28/2014 - 18:14
Kayo Dot - Choirs of the Eye (2003)

Kayo Dot est un groupe unique en son genre. Fraîchement formé suite à la défection de Maudlin of the Well, à l'initiative de la tête pensante Toby Driver, le combo à variations multiples (de nombreux changements de line-up ces dernières années) aura été dans le giron de Robotic Empire puis de Hydrahead, mais n'aura pourtant pas sorti ces meilleurs disques durant ces périodes, loin de là même (ils sont brouillons et casse-couille pour tout dévoiler).

Pages