Mathieu

Portrait de Mathieu
À propos: 
25/02/82, 1m80, à peine 60 kilos et élevé pour parcourir le macadam parisien de refuge en refuge jusqu'à son déménagement à Londres. Chroniqueur rock de 2004 à 2010 sur Eklektik-rock puis sur la fille du rock depuis 2010, bibliothécaire 2.0 depuis 2008, passionné de musique (metal, jazz, rap, electro …) et de comics. Ecrit aussi en anglais sur Delay and Distorsion (Chronique musicale).
Le 10/29/2017 - 21:56
Ledge - Year one (2017)

En 2001, quand Justin Broadrick mis fin à Godflesh avec l’album Hymns, le dernier titre de ce disque, Jesu, annonçait déjà la direction qu’il allait prendre avec son projet suivant. Plus organique, plus lent et plus mélodique. Prenant exemple sur cette manière de prendre un tournant décisif, John Hoffman, chanteur de Weekend Nachos, prend avec Ledge un virage tout aussi lent, mais beaucoup plus lourd que son groupe précédent, après l’avoir annoncé par le biais du dernier titre de l’album Apology.

Le 10/11/2017 - 20:31
Karriem Riggins - Headnode suite (2017)

Dans tous les livres sur l’histoire de la culture hip-hop il sera fait mention des fameuses block party fondatrices des cinq points essentiels qui la constitue (le breakdance, le graffiti, le rap, la langue, les fringues) et à la lecture des chapitres dévoués à ces évènements, que ce soit dans Hip hop Family Tree de Ed Piskor, le documentaire Scratch de Doug Pray ou Can’t Stop Won’t Stop de Jeff Chang, vous aurez sûrement envie de partager l’une de ces soirées où Kool Herc passait les meilleurs breaks pour rendre fou son public.

Le 05/24/2017 - 22:32
Roadburn 2017 : jour 04 - « Une réussite inconditionnelle »

Dernier jour de festival, c’est le moment pour les dur(e)s à cuire de montrer leur persevérance et de laisser les plus fatigués dehors. Qu’à cela ne tienne, les queues sont encore très longues devant les plus petites salles, preuve que le Roadburn n’est fréquenté que par des passionnés.

Le 05/11/2017 - 22:24
Roadburn 2017 : jour 02 - « De quoi te donner envie de tuer ta grand-mère »

Après une excellente mise en bouche pour mon premier Roaburn, j’arrive doucement dans la Green room pour découvrir sur scène Gnaw their Tongues, projet principal de Maurice de Jong, un Allemand multi-instrumentaliste responsable d’une série d’album glauque ambiant taquinant le black metal, aussi compositeur dans Aderlating ou De Magnia Veterum. Autant le live d’Aderlating il y a des années (en ouverture de Integrity) dégageait une atmosphère malsaine, autant sa prestation avec une chanteuse sur la scène du Roadburn enlève toute mystique au projet.

Le 01/24/2017 - 17:37
Rétrospective - Red Harvest : Plus de future

Depuis ses débuts dans le Thrash, Red Harvest a toujours confondre les attentes de ses fans et des critiques en ne restant fidèle qu’à son désir d’illustrer au mieux possible une vision futuriste et apocalyptique sans aucun lien avec les clichés à la Fear Factory. Le Metal Industriel de Red Harvest ne fait pas qu’inclure un peu de bidouillages et quelques samples, c’est une parfaite fusion entre les genres et les esthétiques.

Pages