Crust

Par Mathieu
le 09/23/2015 - 23:10
Black Breath - Slaves Beyond Death (2015)

En 2015, Entombed a remplacé Slayer dans le cœur des coreux comme le prouve le nombre toujours grandissant de groupes avec une production façon Sunlight (le studio préféré de Entombed, Dismember et consort). On a mis de côté ses posters de Jeff Hanneman et on riffe désormais façon Uffe Cederlund en appuyant bien fort sur ses pédales de distorsion pour avoir le crunch si caractéristique de l’époque.

Par William
le 06/14/2015 - 21:58
Dark Circles + Rhino + Goetia + Flicker State 23/05/2015 @ Hémisphère Gauche, Montréal

Depuis plus d’un an, un nouveau visage commence à faire sentir sa présence dans la métropole québécoise. En effet, la nouvelle agence d’organisation de concerts Broken Chord fait vibrer la scène locale à un rythme étonnant. Deuxième d’un total de trois événements au mois de mai, la soirée faisant l’objet de cette chronique était certainement la plus violente de la jeune existence de cette maison de production. Le post métal hurlant de Goetia et Rhino allait croiser le fer avec la décharge de haine de Dark Circles, qui lançait par ailleurs la version vinyle de son plus récent album, MMXIV.

Par Julien
le 04/23/2015 - 21:12
Halshug - Blodets Bånd  (2015)

Comment présenter Halshug (que nous pourrions traduire simplement par « décapiter ») ? Le groupe partage avec leur compatriote danois, Nicholas Winding Refn (réalisateur des très grands films Drive et Only God Forgives) une idée forte : aucune œuvre n'est aboutie si une tête au moins n'a pas été écrasée – culturellement, les Hollandais s'imposent de manière identitaire avec du vomi (cf Verhoeven).

Par DMDFC
le 08/25/2014 - 23:04
Converge + Martyrdöd + Okkultokrati 03/08/2014 @ la Maroquinerie, Paris

Dur, on imagine, pour n’importe quel groupe de passer avant (pire encore : après) Converge. Depuis 20 ans, le groupe a sa petite réputation scénique. Aussi, on verra peu de OKKULTOKRATI mais on a sincèrement cru à une parodie. Visiblement non, il s’agit d’un vrai groupe. Martyrdöd, à l’inverse, est de ces groupe dont on a vu le nom passer un nombre incalculable de fois mais auquel nous n’avions, jusque là, prêter aucune attention. Et ce n’est pas avec ce concert qu’on va combler le manque. Si on doit jouer aux étiquettes, on parlera de crust, mais je ne retrouve ni la puissance mélodique d’un From Ashes Rise ni la brutalité d’un His Hero Is Gone. Martyrdöd fait du punk comme on fait du stoner : en mode autoroute. Chiant.

Par Martin
le 07/16/2014 - 12:23
Deathcharge - Love Was Born To An Early Death (2011)

L'émergence du dark punk/deathrock de ces derniers temps est une chose remarquable. Une nouvelle génération de punks s'approprie et renforce les vieux riffs gothiques d'antan avec une solide infusion de rythmes frénétiques et d'influence crust/d-beat palpable.

Par William
le 11/06/2013 - 17:12
KEN Mode + Full Of Hell + Dark Circles + Hashed Out 23/10/2013 @ Katakombes, Montréal

Les promoteurs d'Extensive Enterprise nous ont rapatrié une superbe tournée proposant une violence inégalée. Les vétérans canadiens de KEN Mode se sont alliés avec les jeunes Américains de Full Of Hell pour un périple de 19 dates à travers le Canada. Les deux groupes étaient armés d'une nouvelle parution ayant vu le jour plus tôt cette année, Entrench pour le trio manitobain et Rudiments Of Mutilation pour le quatuor originaire de l'est des États-Unis.

le 01/08/2013 - 20:41
,
,
,
,
,
,
,
,
,
,

L'Astrolabe d'Orléans, en plus d'avoir une présence Web plutôt bien gaulée, fait partie de ces lieux qui, quand ils prononcent ou écrivent les mots "musiques actuelles" et/ou "culture" ne sonnent pas faux et creux.

Par William
le 06/26/2012 - 18:15
Beau Navire + We Were Skeleton + The Discord Of a Forgotten Sketch + Dark Circles 12/06/12 @ Divan Orange, Montréal

Montréal ne vibre certainement pas au même rythme que les États-Unis ou l'Europe lorsqu'il est question de musique screamo. Ce style fort intéressant peine à attirer les artistes dans notre belle province. Heureusement, les choses semblent changer tranquillement et le concert de Beau Navire en est un bel exemple. Ce nom important de la nouvelle vague de screamo américain est venu pour la première fois à Montréal, et au Canada, pour nous faire vivre sa symphonie chaotique.

Par William
le 04/06/2012 - 14:12
Tombs + Brazen Hell + Firearchy + Dark Circles 31 mars 2012 @ Il Motore, Montréal

Certains groupes de musique semblent adorer Montréal et le Canada en général, et c'est sans aucun doute le cas pour Tombs. La troupe de Mike Hill revenait encore une fois nous livrer son étrange black metal. Étrangement, ils venaient détruire Montréal sans acolyte, comme de grands garçons capables de se défendre tout seuls. Cela ne me dérangeait pas du tout, puisque la dernière fois leur compagnon de tournée, A Storm Of Light, avait grandement éclipsé la prestation de Tombs. Leur retour, sans groupes les accompagnant, présageait une plus longue prestation et avec l'ajout d'un tout nouveau guitariste, il fallait s'attendre à un résultat beaucoup plus puissant que lors de leurs dernières visites.

Par Martin
le 03/29/2012 - 18:31
Morne - Asylum (2011)

Morne fait partie de cette seconde vague de groupe « crust-punk » vivement influencée par les immortels Amebix et Neurosis ainsi que la vague des groupes anglais des années 80 (Doom, Rudimentary Peni...). Il n'y a cependant pas d'effervescence au goût du jour digne de certains jeunots contemporains qui finit souvent par devenir bien plat et sans énergie. « Asylum » nous propose des titres soignés avec une signature distincte comportant claviers (bien que subtils) ainsi qu'orchestration occasionnelle (gracieuseté de Kris Force d'Amber Asylum) qui offrent une touche cinématique. Même s'il est plus basé « mid-tempo » que leur précédent album, « Untold Wait », l'efficacité réside toujours dans les riffs mémorables placés au bons endroits. « I will See You », titre durant 10:40 minutes, se permet un hochement de tête agréable à sa troisième minute et la suite s'en permet d'autres tout aussi mémorables. Il y a cette dynamique qui est agréablement bien contrôlée, les bouts lents ne sont pas trop longs et la répétition des riffs est restreinte, ce qui permet une écoute fort agréable sans se lasser.

Pages

S'abonner à Crust