L’œil de la rédaction

le 11/19/2013 - 03:22
Les 10 groupes qu'il faut saisir en vinyle chez Svart Records

Svart Records est un label indépendant finlandais existant depuis 2009 qui, en grande partie, se préoccupe de ressortir des éditions qui ne sont plus disponibles au format vinyle. Mais pas que. En effet le label propose aussi quantité de projets divers et variés passant du rock psychédéliques / stoner / doom, au black-metal et même à l'électro. Dans un cas comme dans un autre, les éditions vinyles sont toujours très soignées et vous feront très certainement envie. Oui mais voilà, quoi prendre ? Pas de panique, voici une sélection afin de découvrir les projets à découvrir sur ce jeune label.

Par Julien
le 11/04/2013 - 05:33
Howard Philips Lovecraft : Rêves et mythes : au-delà, à l’intérieur

Tout a déjà été dit sur Lovecraft (1890-1937). Ou presque. Artiste maudit ? Faux. Il entre dans cette zone grise d’artistes qui peinent à vivre de leur art. Mais il est lu à l’époque, et reconnu par ses pairs. Inadapté social ? Circonstances atténuantes. Il ne parvient jamais à se fixer durablement dans un travail, mais le contexte économique des USA (la grande crise de 1929) ne lui est pas favorable. Poseur ? Oui. Il envisage les relations humaines, parle et écrit comme un homme du XIXème siècle. Raciste ? Oui. Misanthrope de salon, WASP jusqu’au bout des doigts, il a bien du mal à ne pas mépriser tous ceux qui sont différents de lui.

Par Julien
le 10/14/2013 - 06:37
Erzsébet Báthory

Le mythe du vampire, popularisé en occident au XIXème siècle par Bram Stoker, continue à alimenter avec des succès très divers dans la culture populaire. Film, roman, musique, comics, manga, jeu vidéo : le vampire est omniprésent. Le bougre a de quoi plaire ; son programme tient en deux mots : lyrisme et sauvagerie. A ceci s’ajoute une série de promesses irrésistibles : jeunesse éternelle, séduction permanente, relation charnelle entretenue avec quiconque succombe à ses charmes (l’irrésistible morsure…), résistance à toutes formes d’autorités.

Par Julien
le 09/26/2013 - 07:24
William Burroughs : le langage est un virus

Chacun cherche sa baleine blanche. Mais traquer sa Némésis demande des qualités singulières dont bon nombre d’entre nous sont dépourvus. La Faucheuse rôde tout au long du chemin. Garder le contrôle s’avère vite impossible. Vous voulez encore tenir la gageure ? Il faut en connaître les conditions. C’est peu ou prou la même chose que de monter dans un train lancé à pleine vitesse vers l’enfer. Ticket non échangeable, non remboursable.

le 09/03/2013 - 18:22
Seldon Hunt

C'est un disco-graphique volumineux que nous réserve Seldon Hunt, illustrateur d'origine australienne qui a depuis émigré aux États-Unis, créant depuis 1995, autant avec un ordinateur, qu'un crayon ou avec un appareil photo. Son travail s'étend sur une large palette (pochettes mais aussi t-shirts, affiches) et cela vaut aussi pour les styles des projets pour lesquels il réserve ses créations. De Neurosis à Nadja en passant par Master Musicians of Bukkake (dont il a signé toutes les pochettes de la totem trilogie) ou Stephen O'Malley avec qui il a signé des collaborations visuelles, il est un artiste omniprésent dans une certaine scène post/expérimentale/psyché/indépendante et pour des labels comme Hydrahead Records, Ipecac, Tee Pee Records ou Relapse Records. Il est apparu depuis plus d'une décenie dans des documentaires comme Such Hawks Such Hounds (2008) ou Blood, Sweat and Vinyl – DIY in the 21st Century (2011), dans des livres et différentes publications. Il était donc normal de lui réserver un billet "disco-graphique" à la taille de son oeuvre soit avec non moins de 13 extraits d'albums dont il a signé les artworks.

Par William
le 08/28/2013 - 05:18
Show Of Bedlam (Montréal)

Le temps est enfin venu d'écrire un billet sur le fantastique quatuor montréalais Show Of Bedlam. Depuis quelques années, ce groupe me déstabilise lors de chacune de ses prestations. L'intensité, l'originalité et la folie se rencontrent pour une valse psychédélique de haute gamme. Ils avaient fait un premier pas en 2009 avec une étonnante collaboration avec l'éclaté duo américain Jucifer. Nous attendions tous impatiemment la prochaine étape à laquelle Show Of Bedlam allait nous confronter. C'est malheureusement plus de huit mois après sa sortie que je trouve le temps d'écrire sur le sujet, je vous prie de pardonner mon retard. Mesdames et messieurs, voici mon opinion sur les excellents Show Of Bedlam.

le 08/26/2013 - 05:32
Tour de France 2013 - Nancy : Wheelfall

Ah la Lorraine et ses mirabelles, Nancy et sa célèbre place Stanislas pleine de dorures. Si il y en a qui ne font pas dans les artifices dans ce coin là c'est bien Wheelfall. Nous avions eu la chance de proposer en exclusivité un morceau de leur dernier split avec A Very Old Ghost Behind the Farm ici-même et c'est avec un peu de retard que j'avais découvert l'excellent Interzone paru en 2012 et encensé par beaucoup de magazines. Mélange de rock stoner, heavy et d'univers science-fictionnel, imagé par un collaborateur de longue date du groupe, l'illustrateur Terry Hellrider, le groupe se dégage du lot avec des compositions prenantes fusionnées à des paroles que vous aurez très vite envie de scander vous même (IT COOOMES FROOOM THE MIST!" qui m'évoque toujours les grands Orange Goblin). Si vous doutiez que la France puisse déceler des groupes pouvant rivaliser avec les plus grands, jetez-vous sur eux et comme toujours, si vous aimez, soutenez-les en allant visiter leur boutique sur Bigcartel.

le 08/22/2013 - 12:14
John Dyer Baizley

Alors oui, ça paraissait évident, on a beau repousser l'échéance, on en convient, un disco-graphique sans parler de John Dyer Baizley ça ne serait pas sérieux. John Baizley donc, guitariste et chanteur de Baroness mais aussi illustrateur de talent originaire de Savannah en Georgie, berceau de groupes comme Kylesa ou Black Tusk dont il a signé d'ailleurs quelques pochettes, est devenu en quelques années une référence dans le milieu de l'illustration de projets musicaux fortement amplifiés. Jusque très récemment réservé quant à la notion d'auto-promotion, il commence à proposer des expositions de ses travaux originaux (cf : celle lors du Roadburn 2013) et présente désormais ses travaux et une boutique sur Aperfectmonster.com. Son style, très influencé par Alphonse Mucha (dit-on), est pour moi l'une des nombreuses raisons que l'on a de privilégier le support vinyl à d'autres. Sérieusement, quoi de mieux que de scruter en détail ces magnifiques artworks en sirotant une bière au son de groupes comme Torche, Coliseum, Kvelerkak ou Baroness ?

le 08/05/2013 - 18:15
[Disco-graphie] Florian Bertmer

Quand j'essaye de mettre la lumière sur un artiste dans un billet de type "disco-graphique", je tente de trouver un illustrateur qui me permettra en quelque sorte de relier des groupes à travers son travail, afin d'arriver à une sélection de projets musicaux qui vous permettront d'élargir vos discographies personnelles. Florian Bertmer n'était pas forcément l'équivalent d'un Aaron Turner ou d'un Paul Romano en ce sens, ce n'est pas un artiste porté purement sur l'illustration musicale. Mais quand on voit la qualité de son travail, il aurait été déraisonnable de passer à côté. Bertmer est un illustrateur allemand qui a surtout travaillé pour des sphères hardcore, grindcore, pour des groupes comme Converge, Agoraphobic Nosebleed ou Rise and Fall. Il lui est arrivé aussi de mettre son talent au service de Danko Jones ouDillinger Escape Plan pour du merch, de Pentagram, Mogwai ou Integrity pour des posters de concerts ou encore de concevoir des affiches alternatives de classiques du cinéma et de bien d'autres choses encore, il suffit de visiter son site pour s'en rendre compte. À noter qu'il a aussi une catégorie qui lui est dédié sur le fameux site Shirtkiller.com. Bonne découverte.

le 07/30/2013 - 06:21
Tour de France 2013 - Toulouse : Selenites

Il y a quelque chose de noir au royaume de la ville rose. Au tournant du hardcore et du thinking man's metal se cache à Toulouse un groupe détonnant qui avait bousculé la rédaction en 2009 avec son méchant "Jeder für sich und Gott gegen alle" : Selenites.

Pages

S'abonner à Pelecanus.net | L'oeil de la rédaction