The Poison Arrows - No Known Note (2017)

The Poison Arrows - No Known Note (2017)

The Poison Arrows, de Chicago Illinois, un trio actif depuis bientôt 14 ans (16 ans si on compte les début en solo) est composé du guitariste et chanteur Justin Sinkovich  (ex-ATOMBOMBPOCKETKNIFE, file 13 records, le site web Epitonic) du bassiste Patrick Morris (membre fondateur des légendaires Don Caballero, aussi des excellents Six Horse et Aquaintance) et du batteur Adam Reach (Pink Avalanche, Touch and Go records). Ils étaient bien tranquilles ces dernière années, après deux albums et plusieurs tournées entre 2007 et 2011, mais vers mi-2016 ils ont recommencé à se produire en spectacle avec entre autres leurs bon amis de Drive Like Jehu, Bardo Pond, gODHEADSILo, tout en travaillant à temps perdu sur leur nouveau matériel.

No Know Note est le troisième album du groupe, le dernier morceau d'une discographie très étoffée qui comprend aussi quatre superbes EP. Ça ressemble à quoi, je vous entends dire? Et bien, dites-vous que la ville d'où ils proviennent est un excellent indice de la direction sonore du groupe, très imprégné du fameux son qui est associé à la ville des vents, un rock angulaire, qui a des accents de post-punk, post-rock et de math-rock, bref un son bien en ligne avec ce à quoi la ville de Chicago nous a habitué.

Une musique cérébrale, complexe, mais qui respire, qui ne tombe pas dans l'exercice technique.

Une musique cérébrale, complexe, mais qui respire, qui ne tombe pas dans l'exercice technique, même si Patrick Morris à la basse, pourrait dessiner des cercles autour des meilleurs bassistes de prog-rock, tellement il a un son et style uniques. La même chose pour les deux autres, Sinkovich à la guitare et Reach à la batterie, on entend tout de suite que nous avons affaire à des musiciens hors paire, mais qui choisissent plutôt de laisser la musique les guider au lieu de bourrer les chansons de notes inutiles et de rendre le tout suffocant.  

L'album suit la formule habituelle du groupe, c'est-à-dire, que la majorité a été composée au local, les trois ensemble, avec très peu d'idées écrites individuellement en dehors de leur studio de pratique. Le titre lui, vient du bassiste Patrick Morris qui essayait d'expliquer aux autres la séquence qu'il essayait de jouer (No Known note/ des notes inconnues), il y a justement deux chansons sur l'album qui s'appellent No Known Note (part I et II). L'album s'ouvre sur la sublime pièce Augmented Algorithm, qui se charge d'annoncer haut et fort dans quoi nous venons d'embarquer. Le reste de l'album se révèle à nous de la même façon, méticuleux, posé mais en même temps menaçant et sombre.

Les enregistrements de base ont été faits au légendaire Electrical Audio studios de Chicago avec Greg Norman (Pelican, Native, TUSK, Godspeed, Russian Circles, Neurosis) aux commandes, et encore dans la tradition des albums précédents du groupe, tout a été enregistré en une ou deux prises avec des "overdubs" et "EQ" minimaux pour conserver la pureté des  instruments et de la musique. Mission accomplie sur ce flanc, puisque comme la plupart des albums enregistrés au fameux studio de Sir Albini, la pièce dans laquelle se trouve le groupe devient une extension à la musique, un filtre, pratiquement un instrument de plus. Le reste de l'album a été complété et mixé dans le studio maison de Sinkovich, et Bob Weston (Shellac) s'est occupé du matriçage. Les textes très intelligents et bien imagés (Sinkovich est un professeur au réputé Columbia Collège d'Illinois, donc loin d'être un deux de pique) servent à bien meubler les chansons et les voix sont dans un style parlé/chanté qui eux aussi servent de très bons contre-points à la musique angulaire et froide que le groupe propose.

L'album propose aussi plusieurs invités (Scott McCloud de Girls Against Boys, Tony Lazzara de Bloodliest et Brian Case de Disappears et Ponys) ainsi qu'une magnifique pochette signée Alexis Fleisig et David Babbitt, des collaborateurs de longue date, qui viennent tour à tour ajouter leurs touches à ce magnifique opus, qui je l'espère donnera enfin la notoriété méritée à ce groupe singulier et unique qu'est The Poison Arrows.

Disponible sur File 13 Records en version digitale et sur format vinyl à partir du 28 avril 2017.

 

The Poison Arrows - No Known Note (2017)
The Poison Arrows
No Known Note
Augmented Algorithm
No Known Note (Part II)
That Window Is Closed
Stuck on Screen
Derailmentship
Wedding
No Known Note (Part I)
The First the Last and the First Thing You Need
Batteur pour Nous Étions et Argument, bassiste pour Valeri Fabrikant et The Band Of Peace, père de famille, maniaque de musique en tout genre.

Ajouter un commentaire