Vous êtes ici

Black Cobra : en studio avec Kurt Ballou

Portrait de William
Black Cobra : en studio avec Kurt Ballou

Selon Wikipedia, un cobra noir est une variété de serpent venimeux que l'on retrouve dans les déserts les plus occultes du Pakistan et aussi le nom d'un puissant gang de rue danois. Ceci est sans doute un lot d'informations très intéressant pour quelqu'un qui adore les reptiles ou la criminologie. Cependant, pour tout amateur de musique, Black Cobra est un élément beaucoup plus dangereux qu'un simple serpent des dunes.

En réalité, le cobra noir est le brutal résultat de la rencontre de deux musiciens, Jason Landrian de Cavity et Rafael Martinez d'Acid King. Vous devriez déjà avoir le menton cloué au sol à la seule lecture de ces deux noms légendaires de la musique lourde. Ce duo surpuissant propose un sludge terriblement envoûtant aux influences extrêmement larges. Cachés au plus profond de leur tanière secrète située à Los Angeles, les Californiens nous ont pondu trois albums studios, un Split avec Eternal Elysium et un EP. Leur dernière tuerie, Chronomega, ne devrait pas vous avoir échappé si vous êtes un amateur de pochettes majestueuses ou si vous êtes fanatique de la maison de disque de l'infâme Greg Anderson : Southern Lord Records.

Actifs depuis bientôt dix ans, ils lanceront donc leur quatrième album vers la fin 2011 ou début 2012. Malheureusement, une très mauvaise nouvelle vient de tomber dans l'oreille des gens allergiques aux décibels : le cultissime Kurt Ballou sera en charge de la production de ce disque qui ne promet rien de moins que d'être le plus massif de toute l'année. Procurez-vous déjà une paire de bouchons en réserve et n'utilisez plus vos cure-oreilles d'ici là. Prions le Dieu du sludge pour que ce disque nous tombe entre les mains le plus rapidement possible, et en attendant vous devriez faire vos devoirs et écouter leurs trois premiers LP. Amen.

Black Cobra : en studio avec Kurt Ballou
Chroniqueur montréalais pour Pelecanus depuis juin 2010 ayant participé à l'organisation de concerts ainsi qu'au défunt projet de webradio.

Ajouter un commentaire