Vous êtes ici

Rien à foutre à Lyon ? Novembre 2014

Portrait de Rémy
Rien à foutre à Lyon ? Novembre 2014

Ok, ici on ne peut pas aller à la Belle Province prendre sa dose de gras. Pas de quoi capituler pour autant, à Lyon aussi on trouve une belle sélection de concerts au menu. Gardez vos earplugs - oui protégez vos doux tympans - mais avec les oreilles grandes ouvertes pour sortir des sentiers battus et arpenter les salles lyonnaises l’esprit libre. Parce que c’est avec l’esprit libre qu’on avance. Si, j’ai déjà entendu ça quelque part. Une connerie à la TV sûrement. Bref...  Un mois de novembre en dents de scie s’annonce à Lyon, début et fin de mois chargés en décibels. Et une belle palette, entre shoegaze, expérimental, électro et hip hop. Rien que ça.

01 Novembre - Robedoor / Holy Strays @ Le Sonic

Robedoor, inconnu au bataillon. Et pourtant ça sonne comme quelque chose de familier, comme la bande son des films post-apocalyptiques et contemplatifs que j’aime tant. Une électro primitive et lugubre, industrielle et brumeuse. Face à face sur scène, les deux membres de Robedoor, Alex Brown et Britt Brown (co-fondateur du label Not Not Fun), risquent fort de faire vibrer vos organes jusqu’à l’épuisement.

Holy Strays avait ouvert le bal de Suuns sur la tournée européenne des montréalais l’année dernière. C’est à cette occasion que j’ai pu découvrir la subtile musique électronique du Parisien, planqué derrière son stand.




02 Novembre - Nothing / Israel Regardie @ Le Sonic

C’est le concert que j’attends le plus ce mois-ci. Nothing ont réussi à me captiver avec leur récent album « Guilty Of Everything » sorti un peu plus tôt dans l’année. Dans une veine shoegaze revigorée, Nothing réussit à produire un rock lourd au spleen envoûtant, servi par l’excellent songwritting de Domenic Palermo. Un live qui risque fort de sentir l’alcool, la drogue, la sueur ; attendez-vous à des fausses notes, des idées noires, de la poésie torturée.

En première partie, un groupe lyonnais de coldwave : Isreal Regardie - du nom d’une figure connue de l'occultisme anglo-saxon. Attention les déhanchés et pas de danse post-punk sont de rigueur.
Après deux concerts consécutifs au Sonic si vous n’avez pas le pied marin je ne comprends pas !




05 Novembre - Venetian Snares / Room 204 @ Le Marché Gare

Roi incontesté du breakcore depuis plus de 20 ans, Venetian Snares revient à Lyon après 5 ans d’absence et avec un nouvel album à défendre : « My Love is a Bulldozer ». Ca en dit long sur les intentions du Canadien : tout dégommer sur son passage. Oui j’ai écrit plus haut qu’il fallait porter des earplugs. Ce soir-là plus que jamais !

En première partie, Room 204, groupe nantais qui s’inscrit lui dans une veine plus connue sur nos pages. Entre mathrock et noise, le trio signé sur Kythibong va vous envoyer des riffs, des riffs et encore des riffs, avec leurs titres de morceaux perchés : « Population de Cocotiers », « Dépression Herbeuse », « Fleur de Toundra ». Tout un programme !




13 Novembre - Sofy Major / Ultra Panda / Hyacinth Days @ Le Trocson

Dans le cadre des soirées BarBars du Riddim Collision, le Trocson invite Bigoût Records pour une carte blanche. Au programme trois groupes aux guitares et aux rythmiques bien sauvages. La soirée idéale pour boire des pintes sous la voûte du bar le plus rock’n’roll de Lyon tout en ramassant des coups de coudes aux côtes avec la sueur qui inonde vos vêtements ! Miam.




21 Novembre - Deltron 3030 / Kid Koala @ Le Transbordeur

Attention grosse claque. C’est notre Vincent Duke international qui m’a fait découvrir ce line-up hip hop. Homosapien au flow, Kid Koala en DJ et Dan the Automator au producing, Deltron 3030 vous embarque pour un univers digne d’un film de science-fiction. Albums concepts, leurs deux sorties - 2000 et 2013 - vous racontent une fiction futuriste suivant les aventures de leur héros Deltron Zero. Efficace au possible, au chant forcément, mais surtout dans les ambiances musicales - unique dans le hip-hop contemporain. Faire des recherches sur les textures et les claviers en se demandant : qu’est-ce que le futur ? Il fallait oser, et surtout c’est réussi.

Grimpe sur ton hoverboad pour ce voyage spatio-temporel à ne pas manquer !




28 Novembre - Radian / Kaumwald / Plein Soleil @ Le Sonic

Radian fait partie de ces groupes qui ne peuvent être découverts sans une aide quelconque. En l’occurence Kongfuzi - merci les gars ! Car le trio viennois impressionne sur les quelques écoutes que j’ai pu en faire. Impressionne oui dans la richesse des ambiances et des expérimentations sonores qu’il développe. Entre paranoïa noise et exigences post-rock. C’est lourd et souvent oppressant, abstrait mais tellement organique. A force de brouiller les pistes sonores, Radian devient assez inclassable en somme.

Date unique en France, et ouais ! Quant aux premières parties, qui vivra verra !

http://www.radian.at/upload/Discography/GitCutNoise.mp3


29 Novembre - Rien / Ni! @ Le Marché Gare

Les deux groupes français ont joué l’an passé dans le même Marché Gare. Si on attend vivement le retour de Rien, on passera largement l’ouverture de Ni! et leur rock-noise foutraque. Ca tombe bien, il y a de la Griète au bar !

Et Rien ne reviendra plus ensuite, non, puisque le groupe arrête tout. La mort du groupe était prévu depuis sa création, un certain 31 Décembre 2014. Après 15 ans d’existence ils reviennent donc une dernière fois pour une date lyonnaise, nous faire un adieu que l’on espère de haute volée. Un ultime voyage aux confins des silences et des hystéries que le groupe mène avec qualité entre noise apaisée, post-rock primitif et expérimentations en tout genre. Promis, j’essaierai de ne pas verser de larme !

Rien à foutre à Lyon ? Novembre 2014

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
6 + 14 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.