Mastodon - The Hunter (2011)

Mastodon - The Hunter (2011)

" The Hunter " ne va pas ravir les grincheux et autres chialards. Grosse production et style prog/heavy à tous les étages. L'album du plus. Plus de son, plus de moyens, de guitares, de voix, de plans complètement hallucinés et seventies, une batterie plus lourde. Plus, toujours plus.

Sorti en grande pompe, avec moult effets, annonces et compagnie, un peu comme un grand film hollywoodien en définitive, " The Hunter ", le cinquième album de Mastodon, est enfin disponible. Oui, j'aime, pardon, j'adore ce groupe. Non, je ne préférais pas " avant ". Pourquoi du comment expliqué en quelques centaines de mots. Le Mastodon des premiers albums n'a pas disparu. Le premier qui vous dira le contraire est un sombre imbécile. Dès l'ouverture de l'album avec " Black Tongue ", le méchant côté heavy et sludge qui a fait le succès du groupe à ses débuts vous saute à la gueule comme un rottweiler piqué aux amphétamines hawaïennes. Vrai pour ce titre, l'agression de canidé se répète plus d'une fois au cours des treize morceaux qui composent l'album. Tiens, tant que je suis sur les répétitions : Scott Kelly de Neurosis est encore venu poser sa voix de titan sur " The Hunter ", cette fois pour le morceau " Spectrelight ". De toute façon, " The Hunter " est un album à tubes, avec comme bon exemple, le titre " Curl Of The Burl ", petite pépite au tempo ultra-rapide, avec encore du gros riff pour soutenir un texte percutant. Déjà très travaillées sur " Crack The Skye ", les voix ont été mises en avant sur cet opus et elles renforcent le ressenti des influences du groupe. Même le batteur, Brann Dailor, s'y colle. Et puis, il y a tous ces petits samples de films de SF et d'horreur seventies qui apparaissent ici ou là pour renforcer l'aspect halluciné des titres.

" The Hunter " est un disque étrange. Homogène, mais avec des morceaux qui partent dans beaucoup de directions. La production est, elle, énorme et correspond parfaitement à l'ambiance générale du disque. A écouter chez soi, bien au chaud, et à avoir toujours dans sa voiture pour un long trajet...

Mastodon - The Hunter (2011)
Mastodon
The Hunter
Black Tongue
Curl Of The Burl
Blasteroid
Stargasm
Octopus Has No Friends
All The Heavy Lifting
The Hunter
Dry Bone Valley
Thickening
Creature Lives
Spectrelight
Bedazzled Fingernails
The Sparrow
Journalist, radio speaker, PR guy, booker, crate digger, community manager, promoter. Je pourrais aussi l'écrire en français, il est vrai...

Ajouter un commentaire