Pallbearer

Par Simonne
le 03/26/2017 - 12:34
Le petit guide de ton premier Roadburn (2/3)

J'ai vécu mon initiation au Festival Roadburn l'année dernière. Lors de l'annonce du line-up - l'intégralité de Jane Doe de Converge, la performance de G.I.S.M. et le trentième anniversaire de Neurosis et j'en passe beaucoup - j'ai acheté mes billets sur un coup de tête. Mon voyage de Montréal jusqu'à Tilburg aux Pays-Bas en valait amplement le déplacement, et j'y retournerais à chaque édition sans hésitation. Le festival qui met en vedette d'excellents artistes affiche complet année après année et avec raison. Voici cinq groupes incontournables de la 19e édition du Roadburn. 

Par William
le 03/31/2015 - 22:16
Rien à foutre à Montréal ? Avril 2015

C’est avec une douce odeur de printemps érable que s’entame le mois d’avril: l’appel à la révolte se fait à nouveau sentir au sein de la population québécoise. Si jamais vous avez envie de prendre du repos des nombreuses manifestations contre l’austérité qui se déroulent un peu partout dans la province, voici une liste de suggestions de concerts qui serviront à bâtir votre force intérieure pour affronter ce nouveau défi de société auquel nous faisons face.

Par Patrick
le 11/08/2014 - 14:37
DesertFest Anvers 11/10/2014 @ TRIX, Belgique 2/3

Le truc cool avec ce festival c’est qu’on se retrouve dans le même hôtel avec une majorité de stonehead plus une bonne partie des groupes. Et tant qu’à faire un hôtel 4 étoiles pour moins cher qu’un dortoir dans une auberge de jeunesse à Londres, bref c’est classe. Par contre à force de traîner à l’hôtel je suis à la bourre, je n’arriverai que sur la fin de Steak. Je me retrouve tout au fond d’une salle blindée et déjà surchauffée et j’aperçois quelques gars en train de slammer. Impossible d’accéder au devant et sans lumière là où je suis, pas la peine d’essayer de faire une photo. En tout cas les Anglais se déchaînent comme jamais et confirment leur statut de groupe qui déchire.

Par William
le 10/04/2014 - 17:25
Rien à foutre à Montréal ? Octobre 2014

À partir du mois actuel, je vous concocterai une liste un peu plus courte qu’à l’habitude à l’intérieur de mes chroniques Rien à foutre à Montréal. Je mettrai dorénavant l’emphase sur les dix événements à ne pas rater lors des trente prochains jours, tout en vous conseillant un concert de style « recommandation locale mensuelle ». Ce dernier proposera généralement des artistes québécois très peu connus qui méritent pourtant toute votre attention. J’espère que vous aimerez le concept un peu plus épuré de ma chronique récurrente, en souhaitant que vous allez continuer à vous balader à travers les diverses salles montréalaises avec autant d’audace et de curiosité.

le 02/12/2014 - 06:34
Les sorties à ne pas louper en 2014...

Il faut l'avouer, l'année 2014 a débuté sur les chapeaux de roues. Plusieurs grosses formations vont ou ont sorti du matériel qui, je ne sais pas pour vous, m'accapare déjà pas mal de temps à digérer ici, et ce dans un style comme dans un autre. Ce qui ne changera pas cette année ? Il y a toujours des pionniers pour revenir, des inconnus pour nous surprendre, et des choses qui ne fleuriront que sur le fil des années. Toujours est-il qu'il faut bien se faire des listes, histoire de s'y retrouver, ce que je propose dans la suite avec un article "mémo" de tout ce qui va pointer le museau prochainement. Une liste qu'il est d'ailleurs fortement recommandé de compléter dans les commentaires. 

Par William
le 01/24/2013 - 03:31
Pallbearer - Sorrow And Extinction (2012)

L'année 2012 fut majestueuse pour les amateurs de musique lourde, il serait idiot que Pelecanus ne saute pas sur l'occasion pour faire la promotion de l'une des plus belles révélations qu'elle nous a offerte. C'est sans grande surprise que vous devinerez que j'évoque la formation Pallbearer, ces nouvelles vedettes américaines du doom qui sortent de nulle part avec un album fascinant. Ce divin voyage sonore qu'est Sorrow And Extinction vous transportera à travers un champ de bataille d'envergure, mixant lueur d'espoir et sombres péripéties. Cette production ambitieuse et complexe nous provient d'un quatuor de Little Rock en Arkansas qui s'est formé en 2008, ils nous présentent un doom traditionnel vivifiant, aux influences psychédéliques et progressives déconcertantes.

S'abonner à Pallbearer