Vous êtes ici

Tour de France 2013 - Toulouse : Selenites

Portrait de baktelraalis
Tour de France 2013 - Toulouse : Selenites

Il y a quelque chose de noir au royaume de la ville rose. Au tournant du hardcore et du thinking man's metal se cache à Toulouse un groupe détonnant qui avait bousculé la rédaction en 2009 avec son méchant "Jeder für sich und Gott gegen alle" : Selenites.

Issu du collectif toulousain Antiheroes (qui promouvoie des groupes tels que I Pilot Daemon, Drawers ou Plebeian Grandstand), Selenites, soit l'association de Greg, Alex, Michel, JP et Maël, a très vite mis de côté une partie du hardcore sombre qui constituait son premier album pour se diriger vers quelque chose de plus "post" avec Animaltar en 2011.

L'album, toujours au travers des artworks léchés signés Mahell de Narval (qui est aussi entre autres derrière des visuels pour le Glazart), nous emmène à travers des titres en allemand, en français et en anglais, dans un univers musical famillier mais recélant de touches composant un univers atypique (comme avec le très envoûtant et jazzy "And Mirage") où l'originalité et l'énergie insufflées priment toujours sur la faute de goût.

Selon l'envie du jour, violence brute ou progressions éclectiques, Selenites vous offrira avec son premier et son deuxième album, une preuve de plus que la scène française, qui plus est dans une région Sud parfois oubliée, n'est pas en reste du tout en termes de musique lourde.

Tour de France 2013 - Toulouse : Selenites
Baktelraalis
Créateur de @Pelecanus_net + Drupal-maniac + Fils de l'internet + Amateur de culture ALT | PGP: 0x38FB7439

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
1 + 2 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.