Rien à foutre à Lyon ? Janvier 2015

Rien à foutre à Lyon ? Janvier 2015

Bonne année ! Et souhaitons-nous tout plein de gros shows dans l’année. 2015 s’annonce plutôt pas mal pour l’instant, même à Lyon, alors préparons dès maintenant nos tympans parce que ça va cogner fort ! Patience, patience… Le mois de janvier commence tard puisque les décibels se concentrent sur la dernière semaine. C’est ce qu’on dit, mieux vaut tard…

24 Janvier - Earth / Black Spirituals @ L’Epicerie Moderne

On est d’accord, comme premier concert de l’année, il y a pire : Earth à l’Épicerie Moderne, moi je signe direct. Alors je ne vais faire l’offense de présenter la bande de Dylan Carlson. Mais si tu veux en savoir plus va donc faire un tour ou . Les copains ont fait un sacré bon boulot sur le groupe. Le public lyonnais pourra donc apprécier Primitive and Deadly en live et la formation en trio que propose Earth depuis ; et oui cela s’annonce jouissif. Cette soirée immanquable sera également l’occasion de découvrir le drone de Black Spirituals en ouverture.

L’année commence en beauté !



 

28 Janvier - Motorama / Rank @ Le Transbordeur

Un groupe russe découvert en 2013 pas très loin d’une piscine ardéchoise, au festival Heart of Glass, Heart of Gold… Ce doux souvenir… Bon, Motorama c’est de la cold-wave venue du froid à la voix hantée et aux guitares lumineuses. Tension fragile, hypnotisme subtil, gravité maîtrisée, réalisme remarquable, fluidité mélodique… Beau résumé pour un secret longtemps gardé, mais qui a fini par séduire unanimement, alors pourquoi pas toi ? D’autant que le groupe viendra présenter son nouvel album Poverty qui paraîtra le 26 janvier. En première partie on sera déjà dans le bain du revival cold-wave / post-punk avec Rank, des locaux avec une solide réputation scénique.
Il ne te reste plus qu’à réviser tes classiques d’ici là !


 
28 Janvier - Disappears @ Le Marché Gare

Si tu restes chez toi devant la TV le 28 janvier c’est vraiment que t’es un looser. Parce que si la date précédente ne t’inspire pas, en voici une deuxième. Elle est pas belle la vie ? Rythmes robotiques, échos vertigineux, basse hypnotique. Depuis 2008, c’est dans une matière sonore brute que Disappears invoque les démons du post-punk, du krautrock, du rock et de la noise des 90’s. Leur musique est dense, bruyante, entêtante, comme une réponse au silence. Un nouvel album à défendre : Irreal, décrit comme un véritable manifeste entre l’art obscur et le rock suant.



30 Janvier - Solstafir @ CCO Vileurbanne

Rayon crépusculaire. Ouais c’est ce que veut dire « Solstafir ». Quant à savoir ce qu’est un rayon crépusculaire, faut voir avec Fred et Jamy ! Chez nous ça ressemble plus à du metal teinté de post-rock, ultra mélodique, avec du chant en islandais. Bon c’est assez original et unique en son genre. Mais si ça peut marcher en studio, il y a fort à parier que le passage sur scène en décevra certains. 5 albums au compteur pour ces cowboys des volcans - oui ils ont un peu l’air de cowboys sur leurs photos promo - et ils viendront défendre leur dernier album en date « Otta ».

À toi de te faire une idée !



31 Janvier - Sneers / Pistolets @ Le Périscope

Des compositions rock noise-psyché oppressantes, des tonalités planantes made in 90’s emplies de noirceur, Sneers dans la généalogie de Sonic Youth. J’imagine cette atmosphère angoissante qui flotte telle les fumées dans les faisceaux des projecteurs, secouant nos synapses jusqu’à l’épuisement. Une voix toujours plaintive, hurlée ou haut-perchée qui habite les compositions. Espérons qu’il pleuve ce jour là, ça collerait bien avec l’ambiance… En première partie c’est Pistolets, duo basse-guitare clairement trop expérimental. Donc tu peux te permettre d’arriver en retard, ça risque d’être difficile à supporter.

Rien à foutre à Lyon ? Janvier 2015

Ajouter un commentaire