Vous êtes ici

Hydrahead Records : « la fin imminente »

Portrait de baktelraalis
Hydrahead Records : « la fin imminente »

Il y a des lundis plus gris que d'autres, et celui-ci restera comme un des plus maussades qui soient, même si la vie réserve évidemment parfois pire. Cela dit, quand vous voyez disparaître une structure qui, depuis 20 ans, 10 ans à ma propre connaissance, a participé à définir un son, un visuel, une qualité et une humanité absente dans bien des endroits en rapport avec la production musicale, oui, on n'est pas bien.Hydrahead c'était depuis 1993 Botch, Cave In, Daughters, Harvey Milk, Jesu, Knut, Oxbow, Pyramids, Torche et bien d'autres encore... Hydrahead c'était aussi et surtout la naissance du "thinking man's metal".

<--break->

Je me rappelle, il y a quasi 10 ans, de ma gueule boutonneuse et chevelue d'ado dépité devant le son et la folie de Botch, les yeux dans le vague à observer les paysages matinaux et brumeux à l'écoute de Pelican quand je me faisais hélitreuiller au lycée par mes parents, tous ces micro-moments de ma vie ont été bercés par les publications de ces mecs à 5000 km de mon village natal.

Ils m'ont accompagné, comme beaucoup d'entre vous ici, dans énormément de moments, publics ou privés, concerts ou voyages musicaux nocturnes. Ils m'ont fait prendre une rangée entière de CDs pour la pousser plus haut dans l'étagère et passer à autre chose. Pour encore, par la suite, m'ouvrir à d'autres horizons satellites tout aussi inspirants.

Il restera le label qui a fait naître en moi ce qui me pousse à tenir quotidiennement Pelecanus.net. Ils ont planté une graine, peut-être même sans le savoir, dans les tripes de milliers de personnes, une graine qui transgressera les modes, le temps et l'âge. Ils ont été une véritable inspiration et m'ont filé les clefs pour entrer dans un univers musical d'une consistance sidérante. Ils m'ont aussi fait rencontrer ceux qui sont aujourd'hui mes meilleurs amis.

C'est donc aujourd'hui qu'Hydrahead Records, via un communiqué d'Aaron Turner, annonce mettre la clef sous la porte. Pour comprendre en détails, nous avons traduit le communiqué à la suite. Je ne vois pas quoi dire d'autre à part le même merci qui pince un peu d'Aaron. Ce n'est certainement qu'un label qui disparaît, mais ce n'était pas pour moi n'importe lequel.

Merci Mark, merci Aaron, merci Hydrahead Records.

Hydrahead Records n’a jamais été une expérience sans embûches. Nous avons passé la majorité de notre existence à frénétiquement escalader une chose après l’autre, à prendre en charge plus que nous ne pouvions espérer achever, en n’ayant jamais tout à fait pied dans la tornade chaotique que nous nous infligions nous-mêmes. Même si gérer ce label n’a pas été que des moments agréables, cela s’est avéré un projet gratifiant et important pour moi, et pour, je l’espère, les nombreuses personnes auxquelles il a été directement connecté. Le fait qu’il ait duré 2 décennies semble aujourd’hui étonnant, tant de choses ont changées durant ces années - la vie des gens qui s’occupaient de ce label, les groupes et artistes avec qui nous avons toujours travaillé, et la nature même de l’industrie musicale. Bien que tous ces changements aient été positifs, ou du moins révélateurs, notre histoire et l’industrie actuelle nous emmènent à une mort lente et douloureuse du label. Il ne s’agit pas d’un événement que nous n’avions pas vu venir, mais nous ne pensions pas que ce serait si soudain, ou peut-être pensions nous (naïvement) que cela n’arriverait pas. 

La décision d’éteindre les bureaux n’a pas été simple à prendre, et dans un sens, ce n’est pas un choix du tout. Nous avons tout simplement tourné à vide pendant un moment et nous ne pouvons plus nous permettre de laisser les portes ouvertes plus longtemps. Des années de déséquilibre entre nos idéaux créatifs et les réalités financières, nos problèmes personnels au sein de la gestion du label, un refus d’effectuer des compromis sur nos standards esthétiques, une tendance à relever des défis (comprendre à vouloir publier des artistes “difficilement vendables”), et le constant déclin de l’industrie de la musique en général, sont les raisons principales de notre impossibilité à continuer. C’est une dure mais indéniable réalité, que nous allons nous efforcer d’embrasser avec intégrité et honneur, en tout cas autant que les circonstances nous le permettrons.

Sur un court terme, nous continuerons d’être opérationnel comme nous l’avons toujours été, pour faire un premier pas vers la fermeture en décembre, à ce moment nous ne signerons plus de nouvelles sorties sur le label. Après cela, nous ne serons opérationnels que pour proposer notre propre catalogue, avec pour but ultime de rembourser les dettes assez importantes que nous avons. Aussi sinistre que toute ces démarches soient, je ressens, encore aujourd’hui, extrêmement de gratitude pour tout ce que nous avons accompli et pour toutes les personnes merveilleuses que nous avons été emmenés à rencontrer au travers des années. Nous avons été suffisamment chanceux pour pouvoir travailler avec les artistes les plus uniques et subversifs des deux dernières décennies, beaucoup d’entre eux ont fait forte impression dans le milieu indépendant, et par là même, dans le monde de la musique en général. Nous avons eu aussi la chance d’avoir été suivi par un petit mais fidèle groupe de gens, qui ont constitué la véritable essence de notre existence. Nous aimerions profiter de cette annonce pour exprimer notre gratitude et notre amour à toutes les personnes qui ont contribué à ce que ce label est devenu - tous les artistes qui nous ont fait confiance en mettant entre nos mains leur travail, toutes les personnes qui ont acheté ou écouté nos publications, et tous les gens qui ont effectué les tâches de notre label dans différents bureaux (et maisons) à travers les continents.

...et ceci nous amenant au moment présent, ou en tout honnêteté nous sommes à la recherche d’une assistance financière de quiconque pourrait nous tendre la main. Même s’il est très peu probable que nous réssuscitions le label, nous souhaitons fortement pouvoir honorer les publications dans lesquelles nous nous sommes engagé et payer les dettes à nos artistes et collaborateurs. En ce sens, nous allons effectuer une vente massive de tout ce dont nous pourrions nous séparer ou produire dans les 6 à 12 mois. Ceci incluera des packs de CDs/LPs/Posters/Etc... de repressages de certains titres que nous avons encore en mains, des test pressings et tout ce que nous pourrions trouver qui pourrait valloir quelque chose. Pour quiconque voudrait et pourrait participer aux financement de nos funérailles s’il vous plaît allez visiter notre mailorder direct ou notre boutique en ligne et prenez ce que vous pouvez. N’importe quel support sera grandement apprécié par notre équipe, et sera utilisé du mieux possible.

Il n’existe pas d’autre moyen pour résumer pas loin de 20 années incroyables de vie musicale, d’expériences et d’évolutions qu’un énorme “merci” qui brise le coeur, nous espérons que cette fermeture nous fournira une ouverture sur quelque chose de plus positif et une expérience gratifiante pour nous tous et vous tous qui avez été une part de cette expérience commune. Pour aujourd’hui nous vous proposons d’agréables adieux...

Hydrahead Records : « la fin imminente »
Baktelraalis
Créateur de @Pelecanus_net + Drupal-maniac + Fils de l'internet + Amateur de culture ALT | PGP: 0x38FB7439

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
12 + 2 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.