Fight AMP + Bison BC + Saviours + Weedeater live 12/09/2011 @ Il Motore, Montréal

Fight AMP + Bison BC + Saviours + Weedeater live 12/09/2011 @ Il Motore, Montréal

8h30 Métro Jean Talon - Je suis dans le métro avec Greg, en direction du Il Motore. Un évangéliste aborde une caillera aux réactions trop françaises à mon goût : "Bonjour, tu vas bien?" - "T'es qui toi ? On se connait? On se connait?". La rencontre de 2 idiots nous rapproche toujours du sublime. Ou pas. J'aurais dû les inviter mais la guest list était pleine…dommage...

19h00 Il Motore - Arrivée sous des trombes d'eau électriques. La météo annonce la lourdeur de la soirée qui approche. Première question à Daniel qui fait partie des co-organisateurs de la soirée avec Blue Skies Turn Black et Pelecanus.net : "Weedeater, dis-moi qu'ils ont passé la frontière!". Réponse par l'affirmative, souffle de soulagement, la soirée s'annonce parfaite. Je demande où est Saviours avec qui nous sommes sensés avoir une entrevue vidéo dans la soirée : "Encore en ville". 5 minutes plus tard la camionnette arrive, les gars déchargent, on rentre se mettre à l'abri de l'orage. Pas certains que ça soit plus sûr à l'intérieur en fait car les soundchecks sont plus assourdissants que le tonnerre à l'extérieur.

20h15 Devant le stage - Fight Amp est bien décidé à ouvrir les hostilités, la dernière fois que je les ai vus c'était en première partie de Kylesa et Rosetta en Janvier dernier, je n'en ai pas forcément un souvenir renversant, ah si le batteur m'en avait bouché un coin avec un jeu massif, composant du coup l'un des principaux intérêts du son du groupe (étant donné que je n'avais pas trouvé grand chose d'autre...). Et en 2 coups de caisse claire me voilà vite refroidi, euh...il est où le bonze marteleur du début d'année? J'ai en face de moi un groupe qui me rend totalement hermétique, rien dans le son, rien dans les compos, pas une grande âme sur scène... déçu. Suivant !

Greg nous prend par le bras, le trépied, la caméra et moi. "Je vais te montrer comment on fait une entrevue." On arrive dans les coulisses, le batteur de Saviours, ultra chaleureux, répond une à une et de manière très sincère à nos différentes questions. Mélange de courage, de tristes constats sur le monde qui nous entoure et de franche rigolade. Rendez-vous très bientôt sur le site pour découvrir la vidéo. /autopromo

21h00 plus près du stage encore - Bison BC je connais déjà beaucoup mieux, ayant déjà fourré leurs albums dans mes oreilles je savais que c'était quitte ou double car ouais, sur album, ça ne me parle vraiment pas. Considérant que quelques groupes sont déjà dans la place et font surtout beaucoup mieux (Mastodon, Baroness, Kylesa ou Red Fang pour ne nommer qu'eux) et de manière beaucoup plus inspirée. Et bien ça a cassé malgré une énergie et une présence qu'il faut leur reconnaitre. Mais ici ça ne suffit pas, leur Sludge contemporain à 2 chanteurs ne lève pas, la variation des chants dessert les compos au possible, et surtout les structures sentent le réchauffé à plein nez (solos dégoulinants, variations rythmiques grossières). On a juste l'impression de voir un banal groupe de lycée plein d'énergie mais sommes toutes assez banal. Dommage.

22h00 collé à la scène - Saviours venant tout juste d'être validé pour le Roadburn 2012, l'entrevue s'étant déroulé à merveille et surtout ayant pris une bonne petite claque avec "Accelerated Living" l'après-midi même, j'avoue que c'est avec grande curiosité que j'attendais cette performance. Ouais, je suis plus curieux au sujet d'un groupe d'un style que je ne privilégie pas forcément et qui fait ça bien, plutôt que l'inverse, pas vous? Je suis frappé par le canyon entre les 2 premiers groupes car ici c'est du Heavy/Trash qu'on va se manger, du bon, du lourd. Malgré une voix absente, les mecs livrent la cam plutôt efficacement, la batterie est une locomotive du siècle précédent qui sent la fonte et le charbon, inarrêtable, sauf par l'écho tranchant des guitares. Une bonne dose de Rock en pleine gueule, appliquée comme il se doit. Comptez sur moi pour sauter sur le nouvel album qui sort imminemment.

23h00 avachi sur la scène - Moi et ma bière on attend fébrilement le trio Sludge de Caroline du Nord. Je suis pas mal certain qu'on va s'en prendre plein la gueule et les musiciens ne sont même pas sur scène. Pour les avoir vu au Roadburn 2011 avec des amis, et avoir unanimement trouvé qu'ils avaient incroyablement rempli la plus grosse scène du festival, comprenez ma fébrilité. Dixie (le bassiste loucheur) entame le soundcheck à coups de noms de drogues et de fuck avec son mignon et surtout très sale t-shirt Mickey Mouse. Pendant 30 secondes un doute m’empare, ce mec est un acteur, il joue, s'amuse de nous avec son air hagard... mais... non. Weedeater c'est 3 vrais rednecks hyper sales sous drogues, et un bain de boue assuré en show. La basse envahit, que dis-je, ravage mes conduits auditifs, ma nuque se brise en mille morceaux, le batteur explose ses baguettes à la chaine, grimace aux photographes, et prend un plaisir aussi fou que le nôtre. Le show termine sur les sincères remerciements du guitariste qui vient nous serrer la pogne, on a tous la banane, "en plus on même eu Wizard Fight!".

Je jette mes bouchons en direction de la scène, rideau.

Baktelraalis
Créateur de @Pelecanus_net + Drupal-maniac + Fils de l'internet + Amateur de culture ALT | PGP: 0x38FB7439

Ajouter un commentaire