Mars Red Sky - Apex III (Praise For The Burning Soul) (2016)

Mars Red Sky - Apex III (Praise For The Burning Soul) (2016)

Mars est à la mode, l’espace a la côte, aucun doute là-dessus pour 2015-2016. Un film (où l’on apprend la survie en plantant des patates dans la brenne) et une sonde (dans le fignard) plus tard, l’humanité retrouve un peu l’habitude de tourner son regard vers les étoiles. Pour ce qui est du Parnasse, le décès de l’immense David Bowie nous avait tristement rappelé qu’il était une vie possible sur Mars. Et c’est heureusement dans cette veine que le nouveau Mars Red Sky nous laisse contemplateur sur un sable vermillon.

Musicalement, la traduction s’avère immédiate pour cet album aux allures de voyage mystique : lourdeur et légèreté roulent telles des vagues.

Apex III, Providence. L’actu est riche pour le groupe bordelais qui nous gratifie d’un LP et de son satellite en ce début d’année avant de prendre la route pour une tournée conséquente (amis parisiens, ne le manquez pas au Up in Smoke vol 7, le programme de la soirée étant particulièrement riche). Tout aussi riches sont ces deux albums aux liens évidents enregistrés entre le Brésil et leur résidence aquitaine. Que le titre Providence ne vous égare pas. Nulle dimension Lovecraftienne dans ces deux albums jumeaux qui consacrent la part belle à une spiritualité spatiale (l’apex constituerait la finitude de notre système solaire.) Musicalement, la traduction s’avère immédiate pour cet album aux allures de voyage mystique : lourdeur et légèreté roulent telles des vagues. Les espaces, pour infinis soient-ils, sont palpables, comme s’ils étaient matérialisés. Mêlée, fondue, la voix de Julien Pras  prend parfois des allures rêveuses à la Bowie. Une certaine idée de l’espace. Une vie possible sur Mars, à nouveau.

 

Mars Red Sky - Apex III (Praise For The Burning Soul) (2016)
Mars Red Sky
Apex III (Praise For The Burning Soul)
Alien Grounds (Intro)
Apex III
The Whinery
Mindreader
Under The Hood
Friendly Fire
Prodigal Sun
J'aime les chats roux, les pandas roux, Josh Homme et Jessica Chastain.

Ajouter un commentaire