Joey Bada$$ - B4.Da.$$ (2014)

Joey Bada$$ - B4.Da.$$ (2014)

A vingt-ans, le jeune rappeur de New York a déjà atteint un tel niveau de popularité qu’il peut se permettre de démarrer son premier album avec un sample enregistré lors d’un concert à Paris. Joey Bada$$ a le flow, les samples et le talent pour faire revivre la golden era mais a-t-il les capacités de se construire une carrière ?

B4.DA.$$ doit donc mettre un peu à toutes les inquiétudes et les doutes engendrés par un rappeur en proie aux questionnements propre à son âge

Bien que sa première mixtape, 1999 devenue culte en l’espace de deux ans, montrait sa capacité à se réapproprier les instrumentaux de J Dilla et de MF DOOM, sa seconde sortie, Summer knights, contenait une moitié de titres mémorables résumé au format d’un EP bien plus satisfaisant mais un peu inquiétant. B4.DA.$$ est soumis un peu à toutes les inquiétudes et les doutes engendrés par un rappeur en proie aux questionnements propre à son âge : suivre une voie plus spirituelle ou écouter le chant des tendances et s’inventer une vie de dealer.

De questionnements, B4.DA.$$ en est plein (« And what’s life like for, it’s but a dream. Everything ain’t what it seems, up underneath the surface is but a screen, we only see what we know » sur le refrain de Piece of mind) mais ses questionss ils les posent admirablement sur des instrumentaux influencés par les albums d’A Tribe Called Quest et de Digable Planets. La part belle est faite à la richesse des mots plutôt qu’à des accroches simplistes répétées en boucle. Même une exception comme Big dusty et son « Check my style, check it out » entêtant s’offre des couplets en or.

La part belle est faite à la richesse des mots plutôt qu’à des accroches simplistes répétées en boucle.

Autrefois toujours accompagné de son crew, Pro Era, B4.DA.$$ est centré sur le talent de Joey avec la participation d’invités surprenant comme le Jamaïcain Chronixx avec sa voix suave et ensoleillée (Belly of the beast) ou le chanteur Irlandais Maverick Sabre (On & On). Un autre New Yorkais rejoint néanmoins le rappeur sur Run up on ya, produit par le génial Statik Selektah (Dj de Joey Bada$$ sur sa dernière tournée et auteur d’un des meilleurs albums de 2014), le versatile Action Bronson. L’insaisissable rouquin, présent sur tous les réseaux en attendant la sortie du nouvel album, gratifie ce disque d’un couplet plein de swagg, malheureusement disponible sur la version bonus (mais dispo sur la version présente sur Spotify).

La production de B4.DA.$$ est confiée à un peu moins de producteurs pour un résultat plus cohérent que sur Summer knights. Dj Premier fait un passage sur Paper trail$ mais c’est surtout Statik Selektah que l’on retient (Save the children, No.99, Curry chicken) ou des producteurs encore discrets dans le monde du rap comme Basquiat (Christ conscious) ou Freddie Joachim (Piece of mind, On & On), déjà producteur de Waves sur Summer knights. Du point de vue des beats, l’héritage de Jay Dilla se fait ressentir (en particulier sur Like me enregistré avec The Roots) sans pour autant devenir une référence étouffante. L’assistance d’un beat drum and bass sur Escape 120 dénote ainsi sur un disque autrement très groovy mais le flow de Bada$$, plus chanté et aussi plus ragga, le fait s’intégrer sans encombre dans la continuité de l’album.

Malgré sa durée anachronique d’une heure à une époque où les albums semblent désintéresser un jeune public capable d’acheter des lecteurs mp3 pour uniquement les lire en mode aléatoire, B4.DA.$$ réussit parfaitement sa mission d’affirmer le jeune Joey Bada$$ comme un poids lourd du rap dont le talent ne se limite pas à un hommage destiné aux fans de boom bap. Ce genre, Joey continue de l’explorer mais ne le laisse pas définir son style. B4.DA.$$ est la première sortie rap indispensable du début d’année et il n’y a pas à douter qu’il continuera de vous bercer au-delà des limites de cette année.

Joey Bada$$ - B4.Da.$$ (2014)
Joey Bada$$
B4.Da.$$
Save the Children
Greenbax (Introlude)
Paper Trail$
Piece of Mind
Big Dusty
Hazeus View
Like Me (featuring BJ the Chicago Kid)
Belly of the Beast (featuring Chronixx)
No. 99
Christ Conscious
On & On (featuring Maverick Sabre and Dyemond Lewis)
Escape 120 (featuring Raury)
Black Beetles
O.C.B.
Curry Chicken
25/02/82, 1m80, à peine 60 kilos et élevé pour parcourir le macadam parisien de refuge en refuge jusqu'à son déménagement à Londres. Chroniqueur rock de 2004 à 2010 sur Eklektik-rock puis sur la fille du rock depuis 2010, bibliothécaire 2.0 depuis 2008, passionné de musique (metal, jazz, rap, electro …) et de comics. Ecrit aussi en anglais sur Delay and Distorsion (Chronique musicale).

Ajouter un commentaire