Oddisee - The Good Fight (2015)

Oddisee - The Good Fight (2015)

La régularité avec laquelle Oddisee produit des disques de qualité en fait le meilleur représentant du label MellowMusicGroup et l’un des prodiges que j’espère voir obtenir un succès mainstream plutôt que la reconnaissance underground dont il bénéficie actuellement. C’est même étonnant que ce génial producteur et rappeur n’ait pas encore reçu la bénédiction de Questlove de The Roots tant sa musique possède comme point commun avec les fils prodiges de Philadelphie un son naturel et chaleureux bien représenté par le mobilier 70’s de la couverture.

Retro, The good fight l’est en partie mais seulement car il ne troque pas le naturel des instruments pour l’électronique. La magie de Rock creek park, l’un des joyaux de sa discographie, était de marier samples et instruments mais il a depuis perfectionné son talent de compositeur pour se concentrer sur la composition, accompagné d’un groupe de musiciens à sa hauteur.

A l’inverse de Pete Rock dont la passion pour Roy Ayers est bien connue (le producteur et le compositeur ont même collaboré lors d’une tournée européenne), le musicien ne sélectionne pas mais compose ses propres morceaux aux mélodies lumineuses (Contradiction’s maze, That’s love) et y ajoute son rap tel un Frank Sinatra influencé par Guru de Gang Starr.

The good fight dégage une sensation de plaisir similaire au bruit du beurre contre la tartine ou de la tasse de café et de thé au matin

Riche en cuivre et en rythmiques virevoltantes, The good fight dégage une sensation de plaisir similaire au bruit du beurre contre la tartine ou de la tasse de café et de thé au matin. Le réconfort ultime, le contact de la main amicale retrouvée après des mois d’éloignement, la sensation d’être au bon endroit et au bon moment. Chance the rapper tente lui aussi de produire cette même sensation de plaisir réconfortant mais il n’a pas encore la maitrise totale d’Oddisee par qui chaque détail compte encore plus à mesure que l’on prend conscience de toutes les subtilités des compositions.

Meilleur rappeur que chanteur, il montre toutefois un certain talent au micro sur First choice mais n’abandonne pas pour autant les rimes mais y ajoute des inflexions soul. Toutefois, c’est dans ses lignes de basse ou ses rythmiques que l’on entend le plus d’âme et d’émotion. En cela, il n’a pas le talent d’un D’Angelo mais ne laisse pourtant pas cette lacune l’empêcher de composer de merveilleux morceaux, surtout quand il est accompagné de chœurs voluptueux sur ce même titre ou sur Belong to the world.

Oddisee fait l’étalage de tout l’héritage du rap et en fait une musique chaleureuse et habitée pour inspirer les combats du quotidien

Entre be bop à la Blue note, soul 60’s et boom bap, Oddisee fait l’étalage de tout l’héritage du rap et en fait une musique chaleureuse et habitée pour inspirer les combats du quotidien. Une nouvelle merveille a ajouter à la discographie d’un compositeur décidemment incapable de décevoir.

 

Oddisee - The Good Fight (2015)
Oddisee
The Good Fight
That's Love
Want Something Done
Contradiciton's Maze feat. Maimouna Youseff
Counter-Clockwise
First Choice
Belong To The World
A List of Withouts
Book Cover feat. Nick Hakim
Meant It When I Said It
Fight Delays
What They'll Say (feat. Gary Clarke Jr, Maimouna Youseff)
Worse Before Better feat. Tranqill
25/02/82, 1m80, à peine 60 kilos et élevé pour parcourir le macadam parisien de refuge en refuge jusqu'à son déménagement à Londres. Chroniqueur rock de 2004 à 2010 sur Eklektik-rock puis sur la fille du rock depuis 2010, bibliothécaire 2.0 depuis 2008, passionné de musique (metal, jazz, rap, electro …) et de comics. Ecrit aussi en anglais sur Delay and Distorsion (Chronique musicale).

Ajouter un commentaire