Electric Wizard - Black Masses (2010)

Electric Wizard - Black Masses (2010)

Le Juge : "Monsieur Duke, vous comprenez donc bien toutes les implications du fait que vous refusiez d'être représenté par un avocat?"
Vincent Duke : "Oui, Monsieur le Juge. J'ai pris cette décision avec ce qu'il me reste d'âme et de conscience. Je ne peux en dire plus."
Le Juge : "Très bien. Nous allons donc procéder au résumé des faits qui vous conduisent devant ce tribunal."

"Le 13 octobre 2010, à 3h33, Monsieur Vincent Duke est rentré par effraction dans le domicile de Mesdemoiselles (ndr : les noms et l'adresse ont été supprimé à la demande des familles), armé d'un fusil d'assaut AR 10 de la marque Armalite, d'un Colt 45 à sélecteur de tir, d'un couteau de chasse Browing d'une lame de 23 centimètres et des munitions de type "balles creuses" correspondantes en nombre important. Il portait également un sac à dos dans lequel les objets suivant ont été retrouvé : une bobine de fil électrique, trois auto-injecteurs d'adrénaline dosé à 75 ml et un ruban d'adhésif. Malgré tous les efforts et les reconstitutions effectués des experts médico-légaux, il est impossible de présenter exactement le déroulement des heures qui ont suivi. Seul le "résultat" est certain,et difficilement descriptible. Corps mutilés et portant les traces de tortures médiévales et contemporaines, sang, matières organiques de toutes provenances couvrant le sol, les murs, mais aussi les plafonds. Le premier inspecteur de police arrivé sur les lieux a décrit la scène comme la pire chose qu'il n'ait jamais vue. "Pas humain!!! Pas humain!!!" furent les derniers mots qu'il prononça. Il est depuis interné sous très fortes doses de Thorazine, incapable de communiquer, ni de s'exprimer autrement que par hurlements incompréhensibles. Après ce premier carnage, Monsieur Duke est sorti de l'appartement pour grimper sur le toit de l'immeuble, s'arrêtant à chacun desétages, dans chaque appartement pour commettre les même actes de barbarie. Le premier compte des victimes s'élèverait à 37. Il n'est toujours pas possible d'en être sûr. Selon le Docteur Jeffrey Dahmer, titulaire d'une charte d'anthropologie judiciaire, je cite : "même après un crash de Boeing 747, il est possible de reconstituer les corps. Là... Non. Nous ne saurons jamais combien de personnes ont étémassacré dans cette immeuble."

L'accusé a été retrouvé sur le toit de l'immeuble donc, assis sur une sorte de trône qu'il a du fabriqué dans les heures qui ont suivi les massacres, constitué d'ossements et de crânes, parfaitement nettoyés. Il n'a opposé aucune résistance à son arrestation."

Le Juge : "Monsieur Duke... A vous de présenter votre défense."

Vincent Duke : "Monsieur le Juge, membres du jury, familles des victimes, je n'ai qu'une seule et unique pièce à apporter au dossier pour ma défense. Je demande à la cours d'écouter dans son intégralité l'album "Black Masses" du groupe anglais Electric Wizard. Je suis convaincu que vous comprendrez alors, que vous accepterez même, ce que j'ai fait!"

Suivi un tollé général mais le Juge accepta ma requête. Et j'ai, bien entendu, été déclaré innocent. Plus noir et lourd que "Dopethrone", plus heavy et psyché que "Witchcult Today", ce nouvel album du Wizard est simplement un concentré de Mal Pur, distillé par alchimie en huit titres. A écouter encore et encore jusqu'au passage à l'acte...

Electric Wizard - Black Masses (2010)
Electric Wizard
Black Masses
Black Mass
Venus in Furs
The Nightchild
Patterns of Evil
Satyr IX
Turn Off Your Mind (Azathoth)
Scorpio Curse
Crypt of Drugula
Journalist, radio speaker, PR guy, booker, crate digger, community manager, promoter. Je pourrais aussi l'écrire en français, il est vrai...

Ajouter un commentaire