Slow Southern Steel : une percée dans les scènes « Southern »

[Documentaire] Slow Southern Steel : une percée dans les scènes « Southern »

On n'y croyait plus ! Mais Chris Terry (chanteur de Rwake) et David Lipke ont fini par partager avec nous leur documentaire Slow Southern Steel. Sorti initialement en 2011, projeté en salle, puis passé à l'as malgré la demande (ce genre de docus ne courant pas les écrans) celui-ci nous emmène pendant 1h30 à la rencontre de musiciens plus ou moins connus (de Phil Anselmo à Phillip Cope de Kylesa) tous originaires du Sud des États-Unis et participant à l'effort musical et culturel local. Que vous soyez amateur ou pas, c'est à voir absolument tant on en parle peu. Et si jamais vous êtes curieux d'écouter les groupes présents dans le documentaire, nous vous avons préparé une petite playlist disponible à la suite, bonne écoute, bon visionnage.

“Slow Southern Steel est un film à propos de la musique heavy du sud des États-Unis, racontée par les personnes même qui l’ont créée et faite évoluer depuis deux décennies. Tourné à l’arrière des bars, sur des parkings, et dans les loges enfumées de salles de concerts miteuses que même la Bible Belt n’a pas encore réussi à liquider, ces musiciens engagés parlent de leur amour pour la musique et le Sud, ainsi que des difficultés, contradictions et névroses qui touchent les artistes ici bas. Il n’y a pas d’illusions dans ce film, pas d’excuses ou de distractions : juste la vérité brute, édictée par ceux qui vivent dans la différence. Avec le cultissime Dixie Dave Collins (Weedeater, Buzzov-en, Bongzilla) pour voix off, Slow Southern Steel est un regard authentique et honnête sur l’une des communautés musicales les plus notables engendrées sur ce continent.“

[Documentaire] Slow Southern Steel : une percée dans les scènes « Southern »
Baktelraalis
Créateur de @Pelecanus_net + Drupal-maniac + Fils de l'internet + Amateur de culture ALT | PGP: 0x38FB7439

Ajouter un commentaire