Coliseum - House With A Curse (2010)

Coliseum - House With A Curse (2010)

Alors qu’il ne s’agit pas, loin de là, du coin le plus sympa de la planète, encore moins des USA, la scène artistique de Louisville dans le Kentucky a depuis les années cinquante accouché de nombreux fleurons de la culture occidentale. Plus connu par le commun des mortels pour le derby du Kentucky et pour son bourbon, Louisville est pour moi la ville de naissance de grands auteurs et d’une des scènes hardcore parmi les plus intéressantes et atypiques des années 90. By The Grace Of God, Endpoint, National Acrobat, Breather Resist viennent de Louisville. Coliseum aussi.

En seulement trois albums, le groupe a réussi à définir un nouveau standard de hardcore en digérant des influences toutes aussi prestigieuses les unes que les autres : dans le désordre, le D-Beat de Discharge, la rage de Motörhead et le son de Washington DC. La dernière référence est à garder à l’esprit car je vais y revenir plus tard. Et pourquoi pas tout de suite? Ce sera fait. Il y a quelque chose de Fugazi dans cette album, et je ne parle pas d’un copier-coller, chose impossible au demeurant. Non, il y a un truc plus viscéral, cette manière de poser des breaks dans un titre sans que rien ne puisse vous les faire prévoir et de repartir de plus belle, cette capacité de casser le rythme pour soutenir tout autant la cohésion musicale que les propos du morceau. Un truc qu’on appelait « emo » avant que cela ne devienne une étiquette marketing de plus pour refiler des uniformes et du gel pour cheveux aux rejetons d’une société de sans couille. Alors que dans Coliseum, la testostérone se déverse sans vergogne pour pondre des titres d’un hxc fils direct de Black Flag mais qui a grandi. Un hxc devenu « adulte », toujours aussi plein de colère et de rage, mais qui a appris à les canaliser.

www.myspace.com/coliseum

Coliseum - House With A Curse (2010)
Coliseum
House With A Curse
Introduction
Blind In One Eye
Everything to Everyone
Crime and the City
Cloaked In Red
Perimeter Man
Skeleton Smile
Isela Vega
Lost In Groningen
Statuary
Man Was Never Meant To Fly
Punk/Money
Journalist, radio speaker, PR guy, booker, crate digger, community manager, promoter. Je pourrais aussi l'écrire en français, il est vrai...

Ajouter un commentaire