DMDFC

Portrait de DMDFC
À propos: 
-
Le 08/18/2013 - 08:51
EYEHATEGOD + Orange Goblin 17/08/2013 @ Glazart, Paris

A défaut de voir Eyehategod en plein bayou, le milieu naturel du groupe, on se contente du cagnard du mois d’août qui, si il est relativement raisonnable (29°), l’est nettement moins dans la salle du Glazart. Les grands patrons du Sludge s’apprêtent à y partager l’affiche avec Orange Goblin, autre légende bien plus sage de la guitare qui ramone le bas ventre.

Le 07/24/2013 - 21:49
Queens of the Stone Age - ...Like Clockwork (2013)

L’histoire, tu la connais par cœur, peu importe de quel côté tu te places : Queens of the Stone Age est devenu un groupe légendaire, à l’influence considérable et à l’importance tout aussi colossale. C’est un mystère total qui explique cette position, puisque lorsque le groupe sort son premier LP sur Man’s Ruin et Roadrunner à la fin des années 90, le groupe est un projet marginal du jeune Homme, épaulé par Oliveri, alors en quête d’une suite à leur périple désertique culte, Kyuss, bien plus respecté que fortuné

Le 06/17/2013 - 20:04
[Retour sur] Vatican Shadow + Somaticae 24/05/2013 @ Villette Sonique 2013, Paris

Paris, que t’arrive-t-il ? On te connaît comme la glorieuse capitale de la mode, et chaque concert est normalement un lieu où ta spécificité est totalement reniée, laissant place aux pires associations de couleurs (kaki, noir, gris, bleu marine…) et de création de formes repoussantes. Où sont passés les damoiselles en treillis et en keffieh ? Où sont passés les crusts odorants ?

Le 05/31/2013 - 11:23
Neurosis + Swans + Master Musicians of Bukkake 25/05/2013 @ Villette Sonique 2013, Paris

Audacieux plateau concocté par la Villette cette année, puisque comme l’an dernier, le festival se paye une soirée rock agressif, metal, post machin, bref, ce que tu veux, mais qui, de fait, fait du bruit à base de guitares. L’audace se trouve dans l’affiche puisque 2013 voit la scène être partagée par Neurosis d’une part, groupe cultissime et essentiel, référence incontournable pour tous les manchots incapables de dépasser le 100 bpm sans se luxer un doigt, moult fois plagié et rarement égalé ; et Swans de l’autre côté, groupe cultissime et essentiel, référence incontournable pour bien des formations à travers le globe, y compris… Neurosis ! Le truc est d’autant plus curieux que Michael Gira ne cache que difficilement son manque d’amour total pour le metal, et qu’avec Neurosis il a de quoi être servi avec du rab et encore un doggy bag derrière. Enfin, Jarboe, ex-madame Swans a jadis enregistré un album avec Neurosis que Gira s’est toujours fait une joie de ne pas commenter. Tout le monde devait être décontracté en coulisse.

Le 05/17/2013 - 14:15
[Villette Sonique 2013] Retour sur Neurosis

C’est dans la chaleur de la Californie, étonnamment, que nait Neurosis dans les années 80. Dans un élan créatif de jeunes gens qui, typiquement, s’emmerdent profondément, Scott Kelly, Dave Edwardson etJason Roeder, toujours membres, fondent le groupe pour jouer un punk hardcore teigneux et appliqué. Les mecs écoutent Amebix et Black Flag, prennent de la drogue (on est dans la banlieue de San Francisco), et publient deux albums que l’on qualifiera de dispensables, voir de seconde zone. Mais ce sont les multiples avancées qui feront l’identité et la puissance du groupe en devenir.

Pages