Andrey

Portrait de Andrey
À propos: 
J'aime les ours, le whisky et les internets.
Site Internet: 
Le 08/18/2012 - 20:45
Swans - The Seer (2012)

Depuis quelque temps déjà, un collègue (je vous laisse deviner lequel) me pousse à écrire des chroniques, en ponctuant ces incitations d'un nombre plutôt conséquent d’obscénités. Jusqu'à aujourd'hui, je refusais en bloc, en lui répondant des trucs du genre "nan c'est chiant les chroniques, y a pas de photos", mais s'il y a bien un groupe pour lequel je me DEVAIS de faire une exception, c'est bien Swans.

Le 08/10/2012 - 10:14
Converge + Toxic Holocaust + Rise and Fall + Birds in Row 06/08/12 @ Glazart, Paris

Il est 19 h 30, je sors de Glazart (car je viens d'apprendre qu'on dit "de Glazart" et non pas "du Glazart", il fallait bien que j'étale cette science fraîchement acquise), après avoir passé une excellente demi-heure avec Jacob Bannon de Converge. Oui, je sors, et c'est pas grave, car je le reverrai dans quelques heures.

Le 07/06/2012 - 14:15
Ben Frost + Roly Porter + Insiden 30/06/2012 @ La Gaîté Lyrique, Paris

Il n'y a pas que le post-machinbidule dans la vie. Il y a aussi Ben Frost. Qui est-ce donc, me demanderont certains. Et bien, Ben Frost est le gars que j'adule depuis plusieurs années, en priant régulièrement Cthulhu pour qu'il passe dans le coin. Il faut croire que ça a fini par marcher, le bonhomme ramenant en effet ses machines dans les murs de la Gaîté Lyrique.

Le 06/26/2012 - 14:45
Hellfest 2012 - Jour 02 : seules les roses étaient fanées

Deuxième jour du Hellfest. Arrivée sur place vers midi, pour découvrir que la pluie nocturne a transformé ce champ de poussière en un marais boueux. Heureusement que j'avais prévu des vieilles fringues de quand j'avais 17 ans.

Le 06/20/2012 - 17:15
[Retour sur] Hellfest 2012 - Jour 01 : la vallée de la brume orange

Hellfest. Trois jours, six scènes, bien plus de cent groupes, et quelques dizaines de milliers de spectateurs; voici quelques chiffres relatifs à ce festival, l'un des plus grands d'Europe. Il était évident qu'on allait y être. Cependant, le contenu du festival étant on ne peut plus hétérogène (avec toutefois une affinité prononcée avec les genres en -metal et en -core), une scène en particulier attira notre attention au point d'y passer le plus clair de notre temps, j'ai nommé The Valley.

Pages