Andrey

Portrait de Andrey
À propos: 
J'aime les ours, le whisky et les internets.
Site Internet: 
Le 05/05/2013 - 16:22
ASIDEFROMADAY - Chasing Shadows (2012)

"Tiens, on a un nouveau chez Pelecanus. Hey, Fred, ça te dirait de faire une chronique d'album ? Aside From A Day, tu connais ? Hahaha, qu'est-ce que je me marre..."

Le 04/22/2013 - 14:54
Gojira + Hypno5e + Kruger 10/04/2013 @ Bataclan, Paris

Je vais commencer cet article par une petite confession : je n'ai jamais aimé les genres assimilés de près ou de loin au death metal, à l'exception d'un nombre de groupes pouvant être comptés sur les doigts d'une main. Et il se trouve que Gojira en fait partie. C'est donc parti pour mon premier concert au Bataclan, dans une foule à 90% composée de sweats noirs et de cheveux longs.

Le 03/19/2013 - 18:41
Kvelertak + Truckfighters + El Doom & The Born Electric 15/03/2013 @ Glazart, Paris

A la base, je voulais faire une interview de Kvelertak, mais mes horaires de disponibilité en ont décidé autrement. Ce n'est donc pas cette fois que je saurai de quoi parlent leur chansons. En attendant, j'ai quand même assisté au concert qui a eu lieu au Glazart, et comme à l'accoutumée, vous trouverez mes impressions dans la suite de cet article. Ouais, ce paragraphe ne sert à rien.

Le 02/24/2013 - 07:15
Deftones + Letlive 23/02/2013 @ Le Trianon, Paris

Pour moi, c'est clair : Deftones est un groupe unique. Non seulement parce qu'il a grandement contribué à la création de tout un genre ayant fait le bonheur des ados des années 90, mais aussi parce qu'il a réussi à faire ce que peu de groupes ont réussi : remonter la pente après un passage à vide. Non pas que l'album éponyme et Saturday Night Wrist étaient mauvais, loin de là, mais s'il y a cinq ans j'aurais hésité à aller les voir en live, aujourd'hui, en 2013, j'y suis allé les yeux fermés. Deux soirs d'affilée.

Le 02/14/2013 - 13:00
Black Light Burns + Jayce Lewis 09/02/13 @ Le Divan du Monde, Paris

Qu'on se le dise tout de suite: Black Light Burns, ça fait partie de mes petits plaisirs coupables. Mais si, vous savez, on en a tous, de ces groupes qu'on apprécie sans jamais trop oser en parler. Cependant, même si j'ai effectivement un peu honte de dire en public qu'il s'agit du projet solo du guitariste de Limp Bizkit, il n'en demeure pas moins que j'ai vraiment saigné son premier album à sa sortie. Et je suis sûr qu'un bon nombre d'entre vous ont fait pareil.

Pages