Sludge

Par Julien
le 08/13/2014 - 14:45
High on Fire + Church of Misery + Conan 01/08/2014 @ Le Glazart, Paris

Game of Thrones s’enorgueillit de sa terrible prophétie : « Winter is coming », mais Paris n’est pas en reste : l’été est de retour. De manière générale, cela se traduit par une famine généralisée (impossible de trouver une boulangerie ou un tabac d’ouvert), et des odeurs de charniers épouvantables (les marcheurs blancs ont pissé partout dans les rues et empuanti le métro). Plus alarmant encore, les Anciens Dieux ont étendu leur empire, et les Stoned Gatherings se sont faits leurs prophètes. Alarmant, vraiment ? En fait non, nous nous sommes ralliés à leur cause depuis bien longtemps ; de fait nous n’avons rien à craindre. <--break->L’été, La saison des plateaux d’anthologie au Glazart. L’année dernière nous avions été régalés par Eyehategod, Orange Goblin et Pentagram. Cette année, le menu « non, sérieusement, vous êtes parvenus à les faire venir ? » sera composé de Conan, Church of Misery et High on Fire.

le 05/22/2014 - 18:54
Desertfest Londres 2014 : Jour 3 - Vous reprendrez bien un peu de gras ?

Lorsqu'on se réveille au matin du dernier jour d'un festival, on est toujours partagé entre la tristesse de devoir bientôt quitter l'endroit paradisiaque, et l'excitation de voir les derniers groupes programmés. On en voudrait toujours plus ! C'est ainsi que, sur le chemin de l'hôtel à l'Electric Ballroom, je rentre dans le Vans Store où se prépare une session acoustique. Je suis un peu en avance pour Black Rainbows et ne peux résister à l'attraction du live. Grandloom fait sa balance tandis que la boutique se remplit... Dans une ambiance bonne enfant et familiale, le souriant trio allemand présente ses jams de rock-psyché qui sentent bon le fuzz. Bien influencé par les 60's/70's, et Hendrix ou Hawkwind pour ne citer qu'eux, Grandloom propose une belle halte musicale, inattendue.

le 05/19/2014 - 21:52
Desertfest Londres 2014 : Jour 2 - Le vif du sujet

Le jour se lève sur Londres. Histoire de profiter un peu de la journée avant l'avalanche de gros son qui attend la petite bande de Français que nous sommes, une balade dans Camden Lock s'impose. Parmi la foule qui grouille dans les allées enfumées d'encens ou de graillon, on arrive tout de même à croiser Henry Vasquez et Dave Sherman de Spirit Caravan, une pinte à la main. C'est aussi ça le Desertfest ! Blague à part, le samedi désertique était le jour que j'attendais avec le plus d'impatience (s'il est encore possible de quantifier ses émotions à ce stade). Séduite par Heart Of Oak d'Anciient, j'étais très curieuse de les découvrir sur scène, tout comme ASG, Samsara Blues Experiment, Weedeater, et bien évidemment la tempête norvégienne de Kvelertak. L'Electric Ballroom est donc devenu mon fief pour la majeure partie des concerts...

Par Julien
le 05/08/2014 - 14:15
EYEHATEGOD - Eyehategod (2014)

14 ans se sont écoulés depuis le dernier album d’EYEHATEGOD, ce qui peut paraître un tantinet long. Avant de taxer l’ensemble du groupe de feignasses accomplies, il faut considérer l’actualité brûlante du frontman Mike Williams, rincé par l’ouragan Katrina, incarcéré pour possession de stupéfiants (so what ?) et désintoxiqué à l’arrache dans une pittoresque prison dont les USA ont le secret. Bref, rien de vraiment étonnant pour le légendaire Mike IX dont les étapes de la vie sont si semblables aux cases d’un certaine idée du jeu de l’oie, version poisseuse et scabreuse bien entendue. D’ailleurs, artistiquement parlant, cela ne l’a guère ralenti : à son actif, ces dernières années, un premier roman aux accents Burroughsien (Cancer as a Social Activity), un second en cours d’écriture, et diverses collaborations dont le mémorable Corrections House (voir chronique de l’album par Martin). Du travail studio, certes. Mais pour avoir vu EYEHATEGOD en live au Glazart en août dernier, puis Corrections House à la Flèche d’Or en novembre, difficile de reprocher à Williams de ne pas tenir une forme impériale.

le 05/02/2014 - 14:13
Mastodon : "Once More 'Round The Sun" se posera sur les platines dès le 24 juin

Ça bouillonne sur la toile depuis quelques temps, le fameux quartet d'Atlanta Mastodon se posera de nouveau sur nos platines dès le 24 juin avec une sortie signée chez Reprise Records. Avec une pochette encore plus folle que celle de "The Hunter" (publié en 2011) signée par l'artiste Skinner l'album sera édité évidemment dans tous les formats possibles et inimaginables en nous donnant même certainement l'occasion d'acheter la réplique H/1 du monstre de la pochette à monter soi même à la maison (j'ai hâte!). En studio lors de l'enregistrement c'est le producteur Nick Raskulinecz qui a épaulé le groupe connu pour avoir travaillé avec les Foo Fighters, Deftones, Alice in Chains ou encore Rush et avoir récemment remporté un Grammy Award (bon...). Attendu au tournant le groupe affirme avoir voulu un album rentre-dedans, axé sur une durée de 60 minutes plutôt que 90 volontairement dixit Troy Sanders "c'est la durée de nos albums favoris". Un premier morceau, l'artwork et le tracklisting sont disponibles à la suite.

Par Théo
le 03/31/2014 - 17:20
[Entrevue] Kruger : "Aujourd'hui, on repart de rien"

12 ans. Ça fait 12 ans que Kruger en fait voir de toutes les couleurs à tout bon fan de sludge qui se respecte. Ils ont récemment sorti 333, un vinyle deux titres après quatre LPs bien remarqués. Pour le supporter, une tournée avec Gojira, dont un passage au Bataclan. C'était une superbe occasion pour Pelecanus.net d'aller discuter musique et scène suisse romande avec eux. Crédits photos : Anthony Dubois

le 03/18/2014 - 04:12
Eyehategod : "Agitation! Propaganda!" disponible à l'écoute, "Eyehategod" programmé pour mai 2014

On dirait que les choses prennent de la vitesse du côté des vétérans du sludge de la Nouvelle-Orléans. La perte de leur batteur Joey LaCaze n'aura donc pas signé la fin du projet puisque Eyehategod sera le nom de leur prochain album, et ce, 13 ans après leur dernière sortie, Confederacy of Ruined Lives. La galette, elle, dont le producteur n'est autre que Billy Anderson (à l'oeuvre derrière des albums de Sleep, Orange Goblin, Secret Chiefs 3 et bien d'autres) sera publiée via Housecore Records (le label de Phil Anselmo) le 27 mai prochain. Un extrait et les impressions de Mike Williams traduit par nos soins sur ce nouvel album sont disponibles à la suite de l'article. Un clip devrait aussi surgir dans pas long, dirigé par... Josh Graham, gardez l'oeil ouvert !

"Je dois avouer que je ne crois pas que nous ayons loupé la moindre étape de la création de cet album et je pense que ces nouveaux morceaux sont une pure combinaison d'un EYEHATEGOD classique mixé avec notre meilleure production, mixage et écriture en 13 ans. La principale et tragique cassure dans la chaîne, fut évidemment le décès l'année dernière de notre grand ami et batteur Joey LaCaze. Quoiqu'il en soit, ses pistes de batterie originales sont bel et bien présentes dans l'enregistrement final et nous en sommes vraiment heureux... Tout comme nous n'avons aucunement hésité à travailler avec Housecore, nous l'avons fait naturellement. Nous avons toujours été une famille, et nous en serons toujours une."

le 03/08/2014 - 19:33
[Chronique] Bast - Spectres (2014)

Alors, déjà, il y a le potentiel "intéressant" qui entre en ligne de compte quand vous lisez "première sortie du label créé par Jon Davis, guitariste et chanteur de Conan". Comprendre que, d'une, vous vous attendez à un certain niveau de qualité. De deux, ne soyons pas malhonnêtes, à ce que le résultat ne sonne pas comme du Justin Bieber... Le fameux dicton "la pomme ne tombe jamais loin de l'arbre".

Par William
le 03/07/2014 - 17:14
The Sword + Big Business + O’Brother 26/02/14 @ Foufounes Électriques, Montréal

Une soirée à saveur américaine se préparait dans les coulisses des Foufounes Électriques. Nos voisins du sud avaient rapatrié un trio particulièrement intéressant pour cette tournée d’envergure. Trois groupes formés dans la dernière décennie se partageaient la petite scène de cette fameuse salle montréalaise. Certes, une ligne directrice existe entre les trois formations, mais il allait être intéressant de comparer leurs différents styles musicaux. Il n’y avait pas trop de soucis à se faire puisque le point commun principal était sans contredit la lourdeur. Bouchons aux cavités auditives, bière en main, compagnons à mes côtés. J’étais fin prêt pour cette intimidante dose de rock.

Par Martin
le 02/18/2014 - 13:14
The Melvins - Tres Cabrones (2013)

En 2013, The Melvins célébraient leur 30e anniversaire d’existence. Au fil des décennies, les mutations du groupe sont notables de part et d’autre par la participation de Big Business sous forme de quatuor dans les années 2000. En ces trente belles années, The Melvins sort Tres Cabrones ( « Trois Bâtards », un clin d’œil amusant à l’album de ZZ Top, Tres Hombres), le 19e album du groupe, composé de pièces déjà parues mais remixées pour l’occasion.

Pages

S'abonner à Sludge