Électronique

le 10/17/2016 - 20:44
Drone Activity In Progress - Red Bull Music Academy, 30/09/2016 @ Montréal

L'académie Redbull, qui se promène un peu partout dans le monde, avec son budget quasi Infini, et sa myriade d'artistes tous plus différents et éclectiques les uns que les autres, est venue s'installer à Montréal pour une partie des mois de septembre et d'octobre. Avec des têtes d'affiche comme Iggy Pop et un set D.J de Björk, différentes facettes de la musique moderne y sont très bien représentées. Dans le cas qui nous intéresse : la soirée drone/ ambiante et metal "drone in progress" avec un contingent d'artistes canadiens tous réunis dans une usine désaffectée de Griffintown, dans le sud-ouest de la métropole. Une soirée unique et toute en basse fréquence avec des artistes de renom tels que Tim Hecker, Venetian Snares, Stephen O'Malley, thisquietarmy et plusieurs autres. 

Par William
le 12/02/2015 - 23:17
Rien à foutre à Montréal ? Décembre 2015

Près de quatre années se sont écoulées depuis que j’ai rédigé les premières lignes du Rien à foutre initial. Cette chronique a toujours été très personnelle, je suis privilégié d’avoir pu y faire des centaines de recommandations. Le concept m’a guidé vers un nombre de découvertes incalculables et a provoqué des amitiés qui resteront à jamais gravées dans ma mémoire. Je suis totalement ravi de voir que mes compatriotes français se sont approprié l’idée afin de faire vibrer Paris et Lyon mensuellement.

Par Rémy
le 11/21/2015 - 00:32
Postcoïtum - Learning to be me (2015)

A la vaste question de savoir ce que pourrait être la musique du futur - autre que le retour des boysband prévu pour 2017 - Postcoitum nous trace une voie sonique parfaite avec leurs musiques électronique et expérimentale riche et extrêmement sensible. Pour apprendre à connaître Postcoitum dont l’album Learning to be me est sorti il y a quelques semaines, je te propose tout d’abord un petit instant Wikipédia. C’est le simple plaisir de faire un copier-coller.

Par William
le 11/15/2015 - 23:26
Voices From The Lake + Stärker + Terence Sharpe + Lao Rìne 06/11/2015 @ Centre Phi, Montréal

Rares sont les opportunités de couvrir une bonne soirée de musique électronique sur Pelecanus. Ce n’est vraisemblablement pas le style de prédilection de la plupart des membres de la rédaction, mais avec cette nouvelle vague de musique électro un peu plus expérimentale et noire, plusieurs lecteurs du site s’intéressent certainement à cette sphère musicale fascinante. Les chandails de Primitive Man et Ufomammut qu’arboraient des spectateurs confirment certainement cette nouvelle tangente des fanatiques de musique plus lourde.

le 11/01/2015 - 22:40
Ulver continue de faire ce qui lui plaît et programme ATGCLVLSSCAP pour 2016

Successeur de Terrestrials (leur collaboration avec Sunn O))) publié en 2014) et de l'excellent Messe I.X-VI.X (publié en 2013), ATGCLVLSSCAP (l'acronyme de tous les signes astrologiques en anglais) nouvelle pièce sonore des Norvégiens de Ulver est programmée pour le 22 janvier 2016 chez House of Mythology. Comme pour chaque album du groupe, la grande question est : quelle orientation Kristoffer Rygg a bien pu vouloir insuffer à Ulver cette fois-ci ? Peu d'infos circulent pour le moment mais nous savons qu'il s'agit d'un album aux influences kraut/electro/rock, Rygg mentionne d'ailleurs les influences de groupes ou musiciens tels qu'Amon Düül II, Kraftwerk, Neu!, John Carpenter ou Klaus Schulze. Nous savons aussi que l'album a une approche de type jam et qu'il a été enregistré à partir de 12 performances live saisies lors d'une tournée en février 2014. Celle-ci étant essentiellement orientée vers cette expérience même, basée sur le lineup de la tournée de Childhood’s End. Comme à chacune de ses sorties, Ulver aura définitivement notre attention, développant au fur et à mesure de sa discographie une aura insondable et un talent intarissable. Vivement !

Par William
le 11/01/2015 - 22:09
Rien à foutre à Montréal ? Novembre 2015

La saison froide est à nos portes, la mort de la nature se reflète également dans la scène culturelle. Il y aura moins de sorties à faire dans les prochains mois, mais la qualité demeure au rendez-vous pour les plus téméraires. Novembre s’annonce plutôt sombre avec une belle brochette de formations qui s’alignent parfaitement avec le mois des morts. Enfilez vos mitaines et vos tuques et préparez-vous à vivre de grandes émotions sur les parterres.

Par Sandra
le 10/29/2015 - 22:06
Oneohtrix Point Never : deux extraits de Garden of Delete en écoute

Depuis plusieurs semaines, Warp Records et le génial producteur électronique Daniel Lopatin lui-même s’amusent à distiller des infos sur le prochain Oneohtrix Point Never à travers un jeu de teasing improbable.

Par Rémy
le 10/15/2015 - 22:25
Rafael Anton Irisarri : premier extrait en vidéo pour « A Fragile Geography »

« Empire Systems » est le premier extrait du prochain album de l’artiste Rafael Anton Irisarri. Compositeur américain, multi-instrumentiste, il est surtout associé à la scène drone minimaliste et à la musique électronique, celle qui explore l'esthétique des textures et nappes sonores.

Par Sandra
le 09/27/2015 - 19:59
Tim Hecker 18/09/2015 @ Centre Phi, Montréal

La rentrée montréalaise s’accompagne comme à son habitude d’une multitude de shows tous plus alléchants les uns que les autres. A la mi-septembre, c’est le festival Pop Montréal qui régale, et il est bien difficile de faire un choix. Tandis qu’une partie de la rédaction choisit d’accompagner cette belle fin d'été de l’indus mythique de Godflesh, j’opte -après hésitation- pour l’ambient tout aussi légendaire d’une valeur sûre : Tim Hecker, et sa promesse d’un concert « immersif et sensoriel ».

Par William
le 09/25/2015 - 21:04
Godflesh + Prurient + Pelvic Floor 18/09/2015 @ Le National, Montréal

Une ambiance particulière régnait au centre-ville de la métropole, le festival Pop Montréal avait concocté une soirée parfaitement saturée. Cannibal Ox prenait d’assaut le Club Soda, pendant que Tim Hecker dévastait le Centre Phi, sans oublier Motörhead qui comblait ses nombreux admirateurs avec un concert entier à l’Olympia. C’est à quelques coins de rues de là que j’avais décidé d’investir mon temps et mon argent, puisque Godflesh nous rendait visite pour la première fois de leur longue carrière.

S'abonner à Électronique