Black-metal

le 11/01/2014 - 16:49
Phantom Winter : du « winterdoom » sur les cendres d'Omega Massif

« Winterdoom » c'est par cette étiquette auto-attribuée, à la limite du second degré, que d'anciens membres d'Omega Massif (le feu-groupe de post-metal Allemand qui fut signé sur Denovali Records) reviennent avec Phantom Winter. Au programme, un mix entre post-metal, black-metal avec une petite pointe de sludge pour un résultat fortement velu. Pour le moment aucune date concernant un premier album, juste le fait que leur label sera Golden Antenna Records (maison hébergeant déjà Daturah, Maserati ou Minot). Un premier morceau Wintercvlt est disponible à l'écoute. Mettez une petite laine quand même, ça souffle fort.

le 09/03/2014 - 22:57
Emptiness - Nothing But The Whole (2014)

Vous commencez à nous connaître, quand un album tape dans un genre sans vraiment y taper, nos oreilles traînent toujours un petit peu plus longtemps dans les parages. Le mélange des genres, le refus des dogmes, des scènes et des mouvements on adore ça. Ici avec Emptiness, il s'agit plus que d'une prise de risque, puisqu'il s'agit d'un groupe qui pourrait se retrouver un peu trop vite dans le bac « black-metal » de nos chers disquaires.

le 06/25/2014 - 22:15
Paramnesia - Paramnesia (2014)

Je fouille, je cherche, qui ? Où ? Comment ? Quoi ? Derrière Paramnesia ? Remarque qui vaut autant pour le groupe que pour l'album, celui-ci étant éponyme. Une rapide recherche en ligne me permet de trouver Strasbourg comme port d'attache, un peu plus loin, qu'ils sont édités sur le label français Les Acteurs de l'Ombre qui est aussi connu pour avoir dans son roster quelques fleurons actuels du black-metal originaire de l'Hexagone tels que Regarde les Hommes Tomber ou The Great Old Ones. J'arrête soudainement ma recherche. C'est seulement la fin du monde dans mes écouteurs. Je ferme les yeux. Je crois que je ne cherchais pas dans la bonne direction.

Par Estelle
le 05/24/2014 - 11:15
Cult of Luna + God Seed 09/05/2014 @ Le Trabendo, Paris

Un jour, on m’a dit que mon comportement vis-à-vis de Cult of Luna relevait de la dévotion. Sur le moment j’ai trouvé le mot un peu fort, presque insultant. Dans mon esprit, il était associé à des réactions extrêmes dans lesquelles je ne me retrouvais pas et que je condamnais intérieurement. Mais après réflexion, j’ai bien été obligée d’admettre qu’il y avait une part de vérité là dedans : Cult of Luna n’était plus un simple groupe dont j’étais fan ; il était devenu quelque chose de beaucoup plus.

le 05/06/2014 - 19:58
Wolves in the Throne Room : Celestite programmé pour le 8 juillet via Artemisia Records

Les frères Aaron et Nathan Weaver de Wolves in the Throne Room reviendront (comme annoncé dans notre article "Les sorties à ne pas louper en 2014...") le 8 juillet via Artemisia Records avec un nouvel album du nom de Celestite. Au programme, une vision différente du dernier album Celestial Lineage, sans voix et sans batterie, mais éthérée et inspirée de Brian Eno appuyé à la production par Randall Dunn (membre de Master Musicians of Bukkake). On guette les extraits, en attendant voici ce que dit le groupe de cette prochaine sortie :

Pour écrire Celestite, nous nous sommes plongés dans les sons souterrains enfouis dans le mix de Celestial Lineage. Nous avons isolé, traité et exhumé ces paysages sonores et les avons choisis comme point de départ. Sur cette base nous avons ensuite enregistré un tout nouvel album. Certaines mélodies de Celestial Lineage sont reconnaissables, mais ces sons familiers apparaissent comme des fantômes, à peine liés aux compositions originales. Ce nouvel album est une tentative peu orthodoxe; un compagnon expérimental, entièrement instrumental à Celestial Lineage. Nous avons laissé des choses en suspend avec celui-ci. L'enregistrement de cet album durant l'hiver 2011 fut pour nous personnellement un projet monumental, et le feu de cette créativité brûlait toujours. Ce processus d'enregistrement nous a permis de voyager dans notre propre univers afin de compléter ce qui devait l'être.

Par Julien
le 04/18/2014 - 00:18
The Great Old Ones - Tekeli-li (2014)

« Je ne suis pas fou… » Le mantra des narrateurs des récits lovecraftiens est connu. Sommités scientifiques pour la plupart, ils incarnent la raison au sens fort d’un positivisme omniscient. Quoi qu’il ait eu devant les yeux, difficile de lui reprocher d’affabuler. « Une porte nouvelle sur les secrets de la terre profonde et les éternités disparues » ? Je ne suis pas fou. Des « montagnes hallucinées dont les versants plus lointains veill[ent] sur quelque abysse maudit » ? Je ne suis pas fou.

le 03/08/2014 - 19:33
[Chronique] Bast - Spectres (2014)

Alors, déjà, il y a le potentiel "intéressant" qui entre en ligne de compte quand vous lisez "première sortie du label créé par Jon Davis, guitariste et chanteur de Conan". Comprendre que, d'une, vous vous attendez à un certain niveau de qualité. De deux, ne soyons pas malhonnêtes, à ce que le résultat ne sonne pas comme du Justin Bieber... Le fameux dicton "la pomme ne tombe jamais loin de l'arbre".

le 01/18/2014 - 06:23
When Icarus Falls : "Circles" (EP) se dévoile avec "Erechtheion"

The Austrasian Goat est un projet black/funeral/folk originaire de Metz. Derrière, Julien Louvet (du label213 records, ayant officié dans ShallNotKill, Meny Hellkin et officiant dans Death To Pigs et 14:13) qui d'un flot relativement dense propose depuis quelques années des créations musicales d'une qualité incontestable, profondes, sombres et au final devenant véritablement incontournables. Ayant enchaîné les splits, collaborations et EP depuis 2008 avec des groupes tels que Neige Morte, Hallowed Butchery,Muckrackers et bien d'autres, le projet fait ses comptes et a décidé de proposer (sur support 2xCD uniquement) une compilation intitulée "principles of disillusion" via Musicfearsatan. Le spectre musical passe principalement d'un black-metal furieux à un funeral-doom vaporeux et peut-être un peu moins dans cette folk sombre que l'on retrouve sur son très cool dernier album "Paved Intentions" (2012). Toujours est-il que si vous ne connaissez pas le projet, vous avez de quoi passer de bons et longs moments avec des albums comme "Stains of Resignation" (2010) ou "Piano & Stump" (2008). Veinards !

Par Estelle
le 01/13/2014 - 14:17
Impure Wilhelmina – Black Honey (2014)

Je ne sais plus qui nous a présentés mais ce dont je me souviens très clairement, c’est que le coup de foudre a été quasi instantané. Nous avions tous les deux une tendance à la mélancolie, nourrie par une vision assez désenchantée de ce qui nous entourait. Un côté un peu sombre et mystérieux aussi. La liste de nos points communs s’allongeait à mesure que les heures passaient et à la fin de la soirée, il n’y avait plus aucun doute : nous étions faits l’un pour l’autre. Impure Wilhelmina est entré dans ma vie il y a presque dix ans et depuis, il n’en est jamais sorti.

Par Julien
le 09/30/2013 - 18:21
Kill The Hype #2 : Hedvig Mollestad Trio + Chaos Echœs + Domadora 28/09/2013 @ La Boule Noire, Paris

19.00. Il se passe toujours des choses étranges à Pigalle. Patienter devant La Boule Noire, tandis qu’un groupe de touristes attifés en Hawaiens d’opérette (chemises fleuries, faux seins en noix de coco, chapeaux weirdos) font la queue pour entrer dans La Cigale, relève encore de l’acceptable. Kill the Hype #2 donc, doté d’un programme pour le moins alléchant. Sans Aqua Nebula Oscillator, hélas, ayant annulé la veille. Pas un caprice de star. La triste conséquence de contingences financières. Rien de plus que des problèmes humains. Nous oublions souvent que nombre de groupes que nous écoutons depuis des dizaines d’années ne vivent pas de leur musique. Composer avec une source régulière de revenus est indispensable, parfois sclérosant.

<--break->

Pages

S'abonner à Black-metal