États-Unis

Par Mathieu
le 06/15/2015 - 23:56
Tyler, The Creator – Cherry Bomb (2015)

Tyler, the Creator a d’abord excellé dans le rôle de leader du groupe Odd Future pour déterminer l’identité bigarrée des rappeurs et musiciens. Prone a provoqué des controverses sur son homophobie et misogynie présumées, l’adolescent a su faire de ses critiques des réponses créatives plus ou moins convaincantes (voir le clip de Tamale) mais aptes à construire son identité d’artiste en le distinguant de toute la masse de musicien dédaigneux d’adresser ces interrogations.

Par Julien
le 06/14/2015 - 22:00
High on Fire - Luminiferous (2015)

High on Fire, Balzac, même combat ? L'amalgame peut sembler violent. De la littérature balzacienne au métal post-Sleep, nous chercherions en vain quelques passerelles, exception faite des trous de ver produits par un bong. Matt Pike, lui, y croit suffisamment pour citer le grand écrivain au seuil de sa profession de foi. Cela peut se tenir. Oubliez les genres, les domaines, les cloisons. Épousez le point de vue de l'artiste. Et de quoi ce dernier a-t-il besoin pour asseoir son œuvre, sinon de constance ?

le 06/08/2015 - 23:22
Queen Elephantine : Omen disponible en écoute exclusive

Pas vraiment du rock, pas vraiment du doom, pas vraiment du psyche. Nope... Un mélange de tous ces styles et encore d'autres choses pour former un tout réellement "à part". Voilà, c'est la seule manière que j'ai de décrire la musique de Queen Elephantine. Formé au Japon au milieu des années 2000, relocalisé aux USA depuis, un nouvel opus "Omen" sous forme de rétrospective qui repousse un peu plus loin les frontières du voyage intersidéral avec comme seul moyen de transport un paire d'enceintes. Bonne balade dans les étoiles...

Par Mathieu
le 06/07/2015 - 19:06
Earl Sweatshirt – I Don't Like Shit, I Don't Go Outside (2015)

Le phénomène Odd Future n’est plus qu’un souvenir désormais tant chacun de ces membres a trouvé sa voix loin des débuts qualifiés d’horror-core par certains. Dès la sortie de Goblin de Tyler the creator, la classification d'horror rap avait pris du plomb dans l'aile. Chaque album suivant produit par le crew avait ensuite jeté une nouvelle pelletée de terre, en tête les sorties de Frank Ocean et The Internet mais ce fut le premier album d'Earl qui referma le caveau.

Par Mathieu
le 06/06/2015 - 12:51
BADBADNOTGOOD & Ghostface Killah - Sour Soul (2015)

Après s’être fait connaitre dans le monde du rap grâce à des reprises de titre de Tyler, the Creator interprété ensuite avec ledit rappeur, le trio canadien a infiltré doucement cet univers pour aboutir aujourd’hui à une collaboration avec Ghostface Killah.

le 06/03/2015 - 22:20
JPT Scare Band - Acid Acetate Excursion​/​Rape Of The Titan's Sirens (2015)

Un des intérêts majeurs de la musique, c'est de vous apporter une certaine dose d'humilité. Enfin, ça devrait tout du moins toujours être le cas. Comprendre que même après des décennies, des milliers d'albums écoutés, vous n'avez même pas commencé à faire le tour de la question. Et que vous n'y arriverez jamais. Il y aura toujours des groupes fantastiques, des albums qui touchent au génie à côté desquels vous êtes complètement passé.

Par Julien
le 05/19/2015 - 18:07
Goatsnake - Black Age Blues (2015)

Voici un disque de bonne foi, peut-être le plus moderne écouté depuis longtemps. Chimère ? Du tout. Goatsnake sait très bien d’où il vient (le blues) et sait parfaitement où aller en insufflant ce je-ne-sais-quoi de contemporain. Il suffit d’écouter le premier morceau pour s’en convaincre. Another River to Cross est une subtile passation d’armes, destinée non à révolutionner le genre mais à rappeler ce qui sous-tend cet album, ce qui constitue son identité profonde.

le 05/12/2015 - 23:03
Swans : le cygne ne chante toujours pas, 4ème album en approche

Swans semble redéfinir ce qu'est un retour en bonne et due forme. 4 ans, 4 albums, après My Father Will Guide Me up a Rope to the Sky, The Seer et To be Kind, le groupe rentrera de nouveau en studio en septembre après une énorme tournée qui passera par l'Europe (avec une seule date en France au très sympa festival This is Not a Love Song) mais aussi par le Moyen-Orient. Pour le moment rien à se mettre sous la dent concernant ce nouvel album, cela dit 2 vidéos ont été partagées par le groupe via leur Facebook récemment, 2 captations brutes de « Just a Little Boy » et « A Little God in my Hand ». Maigre encas, mais encas quand même pour patienter et découvrir si le groupe va pouvoir enchaîner 4 bons albums de suite. Patience.

Par Mathieu
le 05/01/2015 - 13:38
Ras G - Fly Away (Down To Earth Vol. 2) (2014)

Dans le monde des musiciens plus préoccupés par la création d’instrumentaux que dans la collaboration exclusive avec des rappeurs, l’influence de Flying Lotus, Madlib et J Dilla est omniprésente au point de devenir une référence un peu lassante malgré le talent de certains (Dibiase ou Mndsgn en particulier).

Par Julien
le 05/01/2015 - 13:36
Acid King - Middle of Nowhere, Center of Everywhere (2015)

10 ans de silence studio. Durée suffisante pour que nombre de groupes voient tarir leur source créatrice. Certes on peut battre monnaie et refaire un album en calquant le projet sur les succès antérieurs, mais le risque est grand de se faire étriller par le noyau dur des fans de toujours. Quel est le mode d’emploi alors ? Il n’y en a pas. Tout dépend de l’âme du groupe. Et ce très attendu album d’Acid King marque le principe de conservation de la masse que de nombreux groupes doivent envier. Energie intacte.  « We never played this music for popularity. » assure très calmement la frontwoman, chanteuse et guitariste Lori S. Nous ne demandons qu’à la croire. Après plus de vingt ans à bourlinguer dans l’incurable, il est temps de se faire une raison. Succès d’estime largement gagné. Monnaie sonnante et trébuchante, nada. On continue pour l’art, point final.

Pages

S'abonner à États-Unis