Karma to Burn

Par Estelle
le 04/03/2016 - 23:03
Rien à foutre à Lyon ? Avril 2016

Le mois de Mars vous a laissé aphone et/ou sur les rotules ? Si c’est le cas, faites vite une cure de miel et de vitamine C car Avril s’annonce tout aussi chargé. La preuve : on commence très fort avec pas moins de 3 (!) concerts prévus le 06 Avril. Une fois n’est pas coutume, on vous recommande de penser à vos tympans, d’éteindre votre portable et surtout, de profiter !

Par Julien
le 04/02/2016 - 18:53
Rien à foutre à Paris ? Avril 2016

Nous n’allons pas nous mentir, l’hiver s’éternise. Qu’importe. Suivant l’image des (inconscientscourageux coureurs du marathon de Paris, nous vous avons préparé une séance loooongue de concerts (et ce n’est rien, comparé à mai et à juin qui seront l’équivalent d’un ultra-trail). Conseils primordiaux : 1) Préparation : écoutez vos groupes favoris, tout le temps ; prenez le temps d’en découvrir de nouveaux. 2) Alimentation : hydratez-vous, minéralisez-vous, consolidez vos fibres musculaires claquées par un apport protéinique adéquat. Problème ? Solution : bière, 3 en 1. 3) Récupération : allez voir de nouveaux concerts.

Par Estelle
le 08/31/2015 - 02:00
Rock Altitude Festival 2015 14/08/2015 @ Le Locle, Suisse

2015, année de célébration. Après le Hellfest, c’est au tour du Rock Altitude Festival de fêter sa décennie d’existence. A occasion exceptionnelle, évènements exceptionnels : il n’y a pas trois mais quatre jours de festivités, et les deux mascottes du festival Jean Bryan et Dr Chapute ont décidé d’en profiter pour se passer la bague au doigt ! Les organisateurs s’en sont aussi donnés à cœur joie en nous concoctant une programmation aux petits oignons qui mélange habilement groupes locaux et pointures internationales. Après tout, on ne change pas une recette qui gagne.

Par Floriane
le 06/06/2015 - 12:47
Desertfest Londres 2015 : Le jour du Koko !

Troisième et dernier jour de fête du désert… Alors que certains s'attardent encore dans le vaste Camden Market, d'autres cherchent un foie. Cette journée est particulièrement riche en émotions puisque pour la première fois dans l'histoire du Desertfest, le théâtre du Koko nous ouvre ses portes. Je pourrais décrire ce superbe endroit des pages et des pages durant, mais j'en perdrais plus d'un. Pour faire court, la salle est un ancien théâtre réhabilité, avec des balcons accessibles, une magnifique moquette rouge que le Festival de Cannes lui envie avec ferveur, une acoustique frôlant la perfection, une petite terrasse, et un service d'ordre VIP qui ose offrir une carte de visite mettant en garde le spectateur contre d'éventuels pickpockets. C'est donc totalement ébahie par tant de volupté que je me place, une bonne heure avant le début des concerts, à mon « spot », lequel aura été longuement étudié auparavant.

Par William
le 01/04/2015 - 15:02
Rien à foutre à Montréal ? Janvier 2015

Pour une quatrième année consécutive, j’entame avec motivation ma chronique mensuelle du Rien à Foutre à Montréal. La scène musicale montréalaise a beaucoup évolué durant les dernières années, plusieurs salles de spectacles ont mis fin à leurs activités. Les nombreux souvenirs de soirées passées dans des endroits mythiques comme la Death Church, le Loft From Hell, l’Absynthe, le Friendship Cove, le Burrito Bunker, le Cabaret du Mile-End et jusqu’à tout récemment la Turbo Haus refont fréquemment surface dans ma mémoire. Il me fera donc plaisir de vous inciter à fréquenter durant une année supplémentaire des lieux où la musique prend réellement forme et à provoquer des moments qui resteront à jamais gravés dans les bas fonds de votre subconscient. Je souhaite une excellente année à tous les lecteurs de Pelecanus.net !

Par Théo
le 06/27/2013 - 15:14
Hellfest 2013 - Jour 02 : « De scènes en scènes »

Si on n’a jamais expérimenté un festival musical open air tel que le Hellfest, il est difficile de comprendre le début de journée typique dans le camping du site. Le réveil dans la moiteur du sac de couchage, sous une tente bon marché. Le manque désespéré de caféine, l’agression de la lueur du jour. Puis cette première cigarette, dégainée comme un réflexe de défense primale face à l’odeur de bière forte qu’ingurgitent certains dès qu’ils sont sur pied… Mais plus encore la sensation étrange d’avoir passé tellement d’instants musicaux formidables la veille.

le 02/25/2013 - 06:32
,
,
,
,
,
,
,
,

Le Duna Jam n'est pas un festival. Le Duna Jam s'apparente plutôt à un pique-nique amplifié où on ne mangerait que des gâteaux magiques, ou à une petite fête sur la plage entre amis que vous ne connaitriez pas tous, mais peu importe, car ils aiment le stoner et le psyche rock et c'est ça qui compte au fond. Vous l'aurez compris le Duna Jam est un événement à part.

S'abonner à Karma to Burn