Intronaut

Par Simonne
le 09/26/2016 - 22:51
Rien à foutre à Montréal ? Octobre 2016

Le mois d'octobre se démarquera par les concerts de Meshuggah, Opeth, Gorguts et les frères Cavalera qui joueront Roots dans son entièreté. Pour les moins fans de ces gros noms du métal, vous aurez l'embarras du choix parmi des groupes et des styles de musique variés: King Dude, Inter Arma, le lancement d'album de Hashed Out, Merchandise et j'en passe...

Par Estelle
le 09/10/2016 - 00:15
Rien à foutre à Lyon ? Septembre 2016

Difficile à croire quand on voit toutes ces terrasses noires de monde et pourtant, c’est bel et bien la rentrée ! L’arrivée du mois de Septembre ne signifie pas seulement la disparition des bracelets de festivals plein de microbes et le tri des 8Go de photos de vacances. C’est aussi, et surtout, le retour des concerts. Alors on ne va pas vous mentir, les salles sortent doucement de leur torpeur estivale et votre agenda ne va pas crouler sous les dates… Mais faites-nous confiance, vous aurez largement de quoi vous rattraper cet automne. Si vous avez oublié les règles de bonne conduite durant l’été, voilà une piqûre de  rappel : on protège ses tympans, on range son téléphone et on va dehors pour raconter sa vie !

le 04/05/2014 - 23:25

Certaines semaines sont plus chargées que d’autres. Cet été, dans un espace de quelques jours, j’ai eu la chance de voir deux groupes qui me sont très chers, au même endroit, soit le Il Motore. Par deux fois, j’ai également eu la chance de m’entretenir avec ces musiciens dont les œuvres jouent si souvent sur ma platine.

Par William
le 07/02/2013 - 05:25
Intronaut + Scale The Summit + Mouth Of The Architect + Unbeing 17/06/13 @ Il Motore, Montréal

L'expression « Tous les chemins mènent à Rome » est bien connue, mais dans le jargon musical montréalais nous devrions plutôt dire « Tous les chemins mènent au Il Motore ». Dernièrement, j'ai l'impression qu'un concert sur deux y prend place. Cette fois-ci, ce sont les prog-metalleux de Intronaut qui nous donnaient rendez-vous dans le cadre de la tournée promotionnelle du nouvel album Habitual Levitations. Étant fanatique du groupe depuis les premières heures, je me régalais à l'avance de les voir enfin en tête d'affiche dans une salle montréalaise. Pour un maigre 18$, nous avions droit en prime à la surprenante présence du groupe américain de post-metal Mouth Of The Architect et des virtuoses de Scale The Summit.

le 04/24/2013 - 15:52
Roadburn 2013 : journal de bord jour 01 - L'art avant tout

18 avril : une fois encore, Tilburg et son Roadburn Festival nous appelaient, telle une Banshee appelant un mélomane sur le point de décéder par manque de fraîcheur musicale. Oui, l'équipe derrière ce festival désormais reconnu comme étant un des plus pointus et éclectiques de son non-genre nous a une fois de plus concocté une édition aux petits oignons aux styles variés, passant du post-metal au kraut-rock, du rock psyché à la musique industrielle, et j'en passe évidemment, afin que nous puissions nous remplir la tête de nouveaux projets, horizons et souvenirs jusqu'à ce que tout recommence.

le 03/23/2013 - 15:31
Intronaut - Habitual Levitations (Instilling Words With Tones) (2013)

Ces derniers temps, mon appétit musical s’est atrophié tel un estomac en carence alimentaire. J’écoute toujours les mêmes groupes du même genre et j’en ai un peu ras le bol. Le problème est d’autant plus important que je n’ai pas le goût d’en découvrir d’autres! Je devrais sûrement consulter un gourou qui saurait m’insuffler de l’enthousiasme et me redonner le goût du nouveau à l’aide de médication douteuse. Ma seule attente du printemps fut, outre le nouveau Kylesa le 24 mai prochain, l’opus #4 d’Intronaut savamment intitulé Habitual Levitation (Instilling Words With Tones) ou pour simplifier « Album à écouter avec votre bong load quotidien ». Dès qu’Intronaut a sorti le single Milk Leg un peu plutôt cette année, je savais qu’à défaut d’avoir envie de découvrir de la musique inconnue par mes oreilles, je pouvais compter sur le quatuor de Los Angeles pour stimuler mon appétit musical. Telle une généreuse dose de tétrahydrocannabinol, le titre d’Intronaut m’a laissé dans un état d’euphorie intense avec les papilles gustatives bien mouillées. Bref, j’avais la dalle, grave… ou en acadien, j’avais les munchies, bad. Alors est-ce que Habitual Levitations dans son ensemble est un pur délire ou un badtrip ?

S'abonner à Intronaut