Stoned Gatherings : “C'est clairement pas un public qu'on peut prendre pour un con...” (2/3)

Stoned Gatherings : “C'est clairement pas un public qu'on peut prendre pour un con...” (2/3)

Pelecanus revient sur 5 ans de « Heavy Shows » à Paris avec un documentaire inédit et en trois parties sur le développement des concerts Stoned Gatherings. La deuxième partie du documentaire se penche sur l’emménagement des fameuses soirées lourdes à Glazart. Le changement de salle marque un tournant important pour l’organisation. Le lieu offre de nouvelles perspectives, notamment celle de mettre en place des DJ sets après les concerts. Grâce à l’arrivée de Nico et de sa structure Dead Pig Entertainement, ainsi qu’à l’étoffement de leur staff, les Stoned Gatherings tissent un véritable réseau de fidèles, une famille… Les Stoned Gatherings c'est plus que des concerts.

Stoned Gatherings : “C'est clairement pas un public qu'on peut prendre pour un con...” (2/3)
Photo, Rock, tattoo, IPA et du fuzz a n'en plus finir

Commentaires

Portrait de Christine

Retomber sur des extraits des concerts High on fire / Church of Misery, l'after Ben Ward à la plage, Monolord / Enos / Salem's Pot, ça donne des frissons au petit matin. Merci x1000, vous êtes tous magnifiques !
Portrait de Christopher

Ajouter un commentaire