Chronique

Par William
le 05/19/2015 - 18:05
Mudbath - Corrado Zeller (2015)

Certains albums mettent du temps avant de capter l’attention de l’auditeur, ce qui n’est certainement pas le cas avec Corrado Zeller. La première minute de ce doom accablant propose des notes sortant directement de l’âge de pierre, cela pourrait bien être la trame sonore du moment où l’être humain découvrit le feu. Cette sonorité préhistorique prend forme grâce à quatre musiciens originaires d’Avignon, une petite ville au sud-est de la France. Issu de cette nouvelle génération d’excellents groupes français comme Verdun, Cult Of Occult, Regarde Les Hommes Tomber ou encore Huata, le quatuor Mudbath arrive à se distinguer par une production oppressante et une lourdeur excessive.

Par Estelle
le 05/08/2015 - 13:31
Zatokrev - Silk Spiders Underwater (2015)

Retour en 2012. Depuis quelques temps, le petit monde du Hard (suisse, évidemment) n’a plus qu’un seul nom à la bouche : Zatokrev. Pas une seule conversation sans qu’il apparaisse, généralement accompagné de termes dithyrambiques. Face à une telle pression sociale et musicale, je n’ai pas d’autre choix que de me plonger dans ce fameux "The Bat, The Wheel And A Long Road To Nowhere". S’en suivent des jours, que dis-je ! Des semaines d’écoutes frénétiques, à tel point que je finis par connaître ses neuf titres dans leurs moindres recoins obscurs.

Par Mathieu
le 05/01/2015 - 13:38
Ras G - Fly Away (Down To Earth Vol. 2) (2014)

Dans le monde des musiciens plus préoccupés par la création d’instrumentaux que dans la collaboration exclusive avec des rappeurs, l’influence de Flying Lotus, Madlib et J Dilla est omniprésente au point de devenir une référence un peu lassante malgré le talent de certains (Dibiase ou Mndsgn en particulier).

Par Julien
le 05/01/2015 - 13:36
Acid King - Middle of Nowhere, Center of Everywhere (2015)

10 ans de silence studio. Durée suffisante pour que nombre de groupes voient tarir leur source créatrice. Certes on peut battre monnaie et refaire un album en calquant le projet sur les succès antérieurs, mais le risque est grand de se faire étriller par le noyau dur des fans de toujours. Quel est le mode d’emploi alors ? Il n’y en a pas. Tout dépend de l’âme du groupe. Et ce très attendu album d’Acid King marque le principe de conservation de la masse que de nombreux groupes doivent envier. Energie intacte.  « We never played this music for popularity. » assure très calmement la frontwoman, chanteuse et guitariste Lori S. Nous ne demandons qu’à la croire. Après plus de vingt ans à bourlinguer dans l’incurable, il est temps de se faire une raison. Succès d’estime largement gagné. Monnaie sonnante et trébuchante, nada. On continue pour l’art, point final.

Par Mathieu
le 04/28/2015 - 21:40
Action Bronson - Mr. Wonderful (2015)

Il y a un moment dans la bande dessinée Obelix et compagnie où le débonnaire gaulois s’habille avec un pantalon rayé multi-colore et se présente tout fier à Asterix avec sa nouvelle coupe de cheveux. A cet instant, on peut apercevoir à travers ce personnage obèse, sympathique, obsédé par la bouffe et pris dans la prise de conscience de son absence de style la naissance d'Action Bronson.

Par Julien
le 04/23/2015 - 21:12
Halshug - Blodets Bånd  (2015)

Comment présenter Halshug (que nous pourrions traduire simplement par « décapiter ») ? Le groupe partage avec leur compatriote danois, Nicholas Winding Refn (réalisateur des très grands films Drive et Only God Forgives) une idée forte : aucune œuvre n'est aboutie si une tête au moins n'a pas été écrasée – culturellement, les Hollandais s'imposent de manière identitaire avec du vomi (cf Verhoeven).

Par Rémy
le 04/20/2015 - 21:44
And So I Watch You From Afar - Heirs (2015)

Heirs est le 4e album studio de And So I Watch You From Afar. 2 ans après All Hail Bright Futures, le groupe irlandais continue de développer un son moderne sur la sphère post/math-rock. Quittant de plus en plus la veine purement instrumentale, ils ajoutent d’avantage de chants et paroles à leurs compositions, laissant sur ce dix titres un seul morceau sans voix. Une prise de risque qui confirme donc le changement d’intention du groupe depuis quelques années, et se révèle déroutant pour les fans de la première heure en quête des sons destructeurs qu’ASIWYFA a proposé à ses débuts.

Par Mathieu
le 04/16/2015 - 00:08
Dasha Rush - Sleepstep – Sonar Poem for my Sleepless Friends (2015)

Si sa musique n’était pas suffisante pour la placer dans le milieu des esprits indépendants, Dasha Rush a aussi fait le choix d’éditer sa musique sur son propre label, Fullpanda Records. Le propre de l’artiste indépendant est de ne pas supporter qu’on lui dise quoi faire, la Russe exilée a choisi de se lier seulement avec des esprits qui ne choisiraient pas de la domestiquer. Sleepstep n’est toutefois pas édité par ses soins mais par ceux du label Raster-Noton associé de pas très loin au nom d’un des membres des regretTés Pan Sonic. Tout s’explique.

Par Julien
le 04/13/2015 - 22:35
Taïga - Andra (2015)

Il est des titres d’albums plus sibyllins que d’autres… Neutralité parfaite ? Vaste blague. Intituler, c’est teaser.

Par Mathieu
le 04/01/2015 - 22:33
Madlib - Rock Konducta (2014)

Bibliothécaire de profession, je me sens une affinité avec Madlib tant son travail me semble s’apparenter au mien. Le chercheur et le bibliothécaire ont leur rôle dans le monde de la connaissance. L’un crée et découvre tandis que l’autre organise et éclaire.

Pages

S'abonner à Chronique