Magdalena Solis - Hesperia (2011)

Magdalena Solis - Hesperia (2011)

Non, il ne s'agit pas de la Grande Prêtresse du Sang mexicaine des années 60 (bordel, pas à dire, la famille Manson n'en a été qu'une preuve de plus, on savait comment s'amuser à cette époque...) mais d'un groupe belge. Trois Belges pour être précis. A noter que, avant l'année dernière et un premier album sobrement intitulé "Lady Of The Wild Things" (grrrrrrrrrrrr... Toi même tu sais...), ils n'avaient jamais fait de musique avant ce que vous allez écouter (lire entre les lignes : "et ben putain...").

À la base, leur truc, c'est l'image. D'ailleurs, presque chaque titre de l'album est illustré par une vidéo. Je ne reprends que ce qu'il y a dans la biographie, mais c'est impossible de faire autrement - pour une fois qu'un texte pondu pour un groupe est intelligent et pertinent, je ne vais pas me priver - tant les noms de Bobby Beausoleil et Alejandro Jodorowsky viennent à l'esprit à l'écoute de "Hesperia". Je rajouterai simplement Kenneth Anger ("Lucifer Rising") et Robert Fuest ("The Devil's Rain") à la liste en ce qui concerne les ambiances.

Pour un dimanche matin, à l'heure où les gens Bons et Biens se préparent pour aller à la messe, je ne saurai que trop vous conseiller d'écouter cet album. Ouais, d'une certaine manière, il se vit comme un office religieux. D'un type un peu particulier, certes, mais il serait Ô combien divin que de se repaître de "Hesperia" dans une église romane. Merde, je crois que j'amènerais ma robe de moine au pressing pour l'occasion. C'est pour dire...

Si Ghost, que je vénère, est un groupe pour rameuter du Côté Obscur les masses ignorantes, Magdalena Solis s'adresse à ceux qui ont franchi le cap depuis un moment et sont déjà haut placés dans l'organigramme de Sa société. L'utilisation des nappes, des samples et du chant est à foutre la chair de poule ; l'exemple de cette maestria est condensé dans la minute quarante de "Klara Has A Vision" avec sa petite voix d'enfant délicieux(se). En définitive, Magdalena Solis utilise et réarrange toute la gamme des instruments du psychédélisme depuis l'apparition du style jusqu'à maintenant pour créer une musique envoûtante et envoûtée, un songe éveillé dans lequel se mêlent stupre et lysergisme.

Magdalena Solis - Hesperia (2011)
Magdalena Solis
Hesperia
Wake Up and Start to Dream
Seven Boys and Seven Girls
Cities Crumbling Planets Growing
Proserpina’s Gardens
Journey of the Sleeping Giant
Sisters of the Twilight Mansions
Crown Your Whores and Burn Your Kings
Klara Has a Vision
Prophetic Dreams
Lunar Sunrise
Journalist, radio speaker, PR guy, booker, crate digger, community manager, promoter. Je pourrais aussi l'écrire en français, il est vrai...

Commentaires

Portrait de Mykoz

Putain qu'est ce que c'est bon ça!!! Merci pour la nuit blanche...
Portrait de Camille

Excellent, merci!

Ajouter un commentaire