Weedeater - Sixteen Tons (2003)

Weedeater - Sixteen Tons (2003)

La boeuf attitude, on l'a tous plus ou moins cotoyée un soir de déperdition en perdant le total contrôle de décence et d'éducation, du à une prise plus ou moins massive de substances plus ou moins illicites. Les Weedeater, eux, la vivent au quotidien, dans un délire regréssif sudiste où l'on brandit fièrement le drapeau de l'Alabama comme étant le plus beau pays du monde.

J'avais déja évoqué le sujet avec la chronique de God Luck and Good Speed (vous y référer pour plus d'infos), Sixteen Tons, c'est la même chose...en pire. Oui, oui, c'est possible.

La pochette frôle le ridicule (l'espèce de Alf moisi y est pour beaucoup, je l'accorde), le titre fait chavirer les coeurs, et la musique se veut encore plus grasse qu'une choucroute américaine. Et encore une fois, c'est honteux et repu comme un gros en digestion massive qu'on se délecte de ces dix titres outragants et odieux. Gras, lourdeau, bête, méchant, de la bombe...

Je sens que je vais bien rigoler au Roadburn prochainement...

Weedeater - Sixteen Tons (2003)
Weedeater
Sixteen Tons
Bull
PotBelly
Time Served
Dummy
3
Woe's Me
Buzz
Lines
Buzz
Kira May
I exist.

Ajouter un commentaire