Pneu - Destination Qualité (2015)

Pneu - Destination Qualité (2015)

Mais qu’est-ce qui m’a pris ? Encore dans le brouillard d’un lundi matin de janvier, je lance sur mon Ipod Destination Qualité, le tout dernier album de Pneu chez Head Records. Cette première écoute… Dire que je me souviens encore de ce matin qui m’a fait oublier mon jus d’orange pressé serait un euphémisme !

Rien que le premier titre « Municipal Geographic » aura réussi à éveiller mes synapses comme on secoue un cocotier. Tonique. Bordel, qu’est-ce que c’est efficace ! Histoire d’enfoncer le clou, vous prendrez bien une « Pyramide Banane Chocola » en pleine tronche. Une entame parfaite pour séduire les fans des deux précédents opus. Du math-noise qui ne te laisse pas respirer. Même le metro n’allait pas assez vite pour suivre le tempo !

Et n’allez pas croire que vous avez déjà tout vu, non. Loin du sacro-saint format moins de 3 minutes « Gin Tonique Abordable » amène nos tympans ailleurs. Ce titre de 9 minutes développe une structure millimétrée s’éloignant alors de quelques commandements du noise. Malin plaisir de jouer avec nos nerfs, cette longue progression, cette longue tension, le frein à main enclenché ; jusqu’à ce que notre impatience voit nos crânes se fendre en deux. Après tout c’était bien mérité.

Petite parenthèse. On peut généralement certifier qu’un groupe de noise/math-rock français en est un grâce aux noms des morceaux. « Catadioptre Ambidextre », « Futur Plus Tard », mais rien n’égalera « Pyramide Banane Chocola ». Ceci dit, peut mieux faire.

Ca s’enchaine sans que l’ennui ne vienne frapper à la porte, si tant est que l’on aime quand ça cogne fort et sec ! Le cas échéant vous êtes surement déjà en train d’écouter du stoner.

« Temple Machine » c’est encore mieux qu’un hit pop. Guitare et batterie montées sur ressort. Volume à fond ! Oh, mais c’est quoi ça ? « The Biggest, The Ankle ». Non passez cette piste, vraiment.

Finalement Destination Qualité a lui aussi son petit featuring. Après Eugene Robinson d’Oxbow sur Highway to Health, c’est Pete Simonelli d’Enablers qui vient poser sa voix sur le titre « Hinges ». Là aussi on remarque que Pneu peut faire autre chose que du Pneu. Une brève respiration cradingue, aux teintes grunge qui vient contraster le final tout aussi différent et surprenant. Dans une veine mathrock plus aérienne mais tout aussi barrée, « Astronomism ».

Le duo ne s’est donc pas trompé, il y a bel et bien de la qualité dans ce nouvel album. Alors pour une fois que l’on ne nous ment pas sur la marchandise : foncez ! Foncez sur Destination Qualité et sur le live qui s’annonce près de chez vous !

Pneu - Destination Qualité (2015)
Pneu
Destination Qualité
Municipal Geographic
Pyramide Banane Chocola
Catadioptre Ambidextre
Gin Tonique Abordable
Futur Plus Tard
Temple Machine
The Biggest, The Ankel
Hinges
Astronomism

Ajouter un commentaire