The Melvins - Tres Cabrones (2013)

The Melvins - Tres Cabrones (2013)

En 2013, The Melvins célébraient leur 30e anniversaire d’existence. Au fil des décennies, les mutations du groupe sont notables de part et d’autre par la participation de Big Business sous forme de quatuor dans les années 2000. En ces trente belles années, The Melvins sort Tres Cabrones ( « Trois Bâtards », un clin d’œil amusant à l’album de ZZ Top, Tres Hombres), le 19e album du groupe, composé de pièces déjà parues mais remixées pour l’occasion.

Ce qui en fait une sortie unique pour le groupe est que Dale Croover, normalement batteur, assume la basse, et il s’en tire remarquablement bien. Démarche exemplaire : Dale et Buzz (guitariste/chanteur) ont demandé au batteur original (oui, celui d’il y a 30 ans), Mike Dillard, de rejoindre le groupe. La chose la plus évidente est que les memebres du trio ont eu énormément de plaisir à jouer ensemble, les trois pièces traditionnelles de « Tie My Pecker To A Tree », « 99 Bottles of Beer » et « You’re in The Army Now » démontrent le plaisir absurde d’un groupe de doyens qui n’a jamais cadré dans les mouvements populaires. De ce fait, The Melvins a toujours fait ce qui lui plaisait, on ne peut certainement pas dire qu’ils sont prévisibles.

« Dr. Mule » et « City Dump » sont du classique Melvins, un sludge authentique avec des riffs mémorables. « American Cow » est une pièce plus lente mais qui contient des riffs tout aussi lourds, sûrement un des points forts de l’album. « Dogs and Cattle Prods » est une longue pièce de 9 minutes avec une introduction et une débandade psychédélique contenant un refrain entrainant qui fait lever le poing pour ensuite changer totalement de ton après 3 minutes. On a même droit à un outro acoustique en fin de pièce.

« Psychodolic Haze », « Stump Farmer », sont des pièces typiques du groupe tandis que « I Told You I Was Crazy » travaillera l’humeur et les tympans de certains auditeurs. En fin de parcours, on a droit a deux pièces plus « punk » dans leur ensemble. « Walter’s Lips » est une révision de la pièce « Walter » parue sur les « Mangled Demos » de 1983 (et aussi une reprise de The Lewd). « Stick’Em Up Bitch » offre un jam très punk-rock, jam qui finit l’album en beauté.

Fait à noter, ces « Mangled Demos » est le seul album du groupe paru avec Mike Dillard à la batterie.

La production est moins polie que les albums précédents. Loin de sonner numérique, il y a une chaleur et une rondeur tout à fait analogue dans les pièces, c’est tout juste si nous n’entendons pas le bruit des rubans d’enregistrement.

The Melvins fait du nouveau avec du vieux et reste toujours aussi authentique dans l’imprévisible. Ce n’est probablement pas l’album idéal pour ceux et celles désirant jeter une première oreille au groupe, cependant, les vieux fans trouveront en cet album une réalisation rafraîchissante dans un parcours semé d’extravagances. C’est un album court, agréable et surprenant.

The Melvins - Tres Cabrones (2013)
The Melvins
Tres Cabrones
Doctor Mule
City Dump
American Cow
Tie My Pecker To A Tree
Dogs And Cattle Prods
Psychodelic Haze
99 Bottles Of Beer
I Told You I Was Crazy
Stump Farmer
In The Army Now
Walter's Lips
Stick 'Em Up Bitch
À saisir.

Ajouter un commentaire