Mars Red Sky - Mars Red Sky (2012)

Mars Red Sky - Mars Red Sky (2012)

Je ne sais pas si vous serez d'accord avec moi, mais à chaque fois que je réalise un classement de mes parutions favorites d'une année musicale… et bien je regrette à la seconde même où j'envoie la liste de façon officielle. J'imagine que vous êtes dans la même situation que moi, c'est toujours lorsqu'on croit avoir tout fixé qu'un groupe titanesque vient nous faire mentir.

Ce fut le cas avec le surprenant trio Mars Red Sky, qui est malheureusement arrivé une semaine trop tard dans ma vie pour pouvoir faire partie de mon top cinq. Avec un premier album aussi solide, il est hors de question de ne pas leur rendre hommage, et cela même si la période des classements est loin derrière nous. Ce groupe français, originaire de Bordeaux, est apparu comme une bête dans la scène psychédélique européenne. Ce genre musical est en constante progression, et nous devons avouer que la France fournit un lot incroyable de groupes déchaînés.

Comment ne pas se laisser transporter par une telle efficacité: les rythmes et les sonorités psychédéliques frappent droit au coeur. Les décibels que dégage la guitare sont empreints d'une émotion que j'ai rarement eu la chance d'expérimenter en matière de stoner. Le premier titre, "Strong Reflection", introduit cet aspect à merveille avec une décharge d'une intensité surprenante. Vous comprendrez par vous même lorsque le son de guitare vous martèlera après une longue minute de suspense. La partie est aussitôt remise avec l'entrée en scène du vocaliste Julien Pras, qui transcende les limites du stoner habituel. Sa voix oscille entre celles d'un homme et d'une femme, il est très difficile d'imaginer le visage de la personne qui génère un chant aussi mystérieux et libérateur. Sa performance n'en est qu'accentuée lorsqu'un titre comme "Marble Sky" apparait en fin d'album. Vous aurez l'impression que c'est Dieu en personne qui vous susurre à l'oreille de jolies phrases à l'aide d'un mégaphone divin.

Sans être très original au niveau de la structure des morceaux, c'est plutôt dans la sonorité recherchée et le jeu de guitare extrêmement intelligent que vous trouverez satisfaction. De puissantes sections rythmiques vous attendent sur un titre tel que "Curse", qui est selon moi le meilleur morceau de stoner que j'ai eu la chance d'entendre ces dernières années. L'atmosphère de cette piste génère en moi des images incroyables, je m'imagine automatiquement sur une planche de surf dans les années 70, avec un sentiment de liberté et de bien-être absolu. Toutes ces qualités ne pourraient pas prendre forme sans l'apport exceptionnel du bassiste, qui vient appuyer les compositions avec des rythmiques extrêmement lourdes et justes. Ce son massif donne de l'ampleur à la totalité des pistes et transporte magnifiquement les moments où les solos et les passages vocaux sont mis en avant.

Ce court album de quarante minutes s'avère une surprise de taille, il se démarque par sa grande efficacité. Les titres s'imprègnent à votre subconscient, votre cerveau tombe subitement en mode dépendance. Les riffs accrocheurs se matérialisent constamment dans vos pensées quotidiennes et vous donnent l'envie immédiate de remettre l'album sur votre platine. C'est un groupe à découvrir ou à redécouvrir si vous êtes un amateur de stoner lent dans la veine des Sleepy Sun, Monkey 3 et Quest For fire. Vivement leur prestation au Roadburn. D'ici là, bonne écoute!

Mars Red Sky - Mars Red Sky (2012)
Mars Red Sky
Mars Red Sky
Strong Reflection
Curse
Falls
Way To Rome
Saddle Point
Marble Sky
Up The Stairs
Chroniqueur montréalais pour Pelecanus depuis juin 2010 ayant participé à l'organisation de concerts ainsi qu'au défunt projet de webradio.

Ajouter un commentaire