Gifts from Enola - Gifts from Enola (2010)

Gifts from Enola - Gifts from Enola (2010)

J'avais bien accroché le premier opus du quintet de Virginie, sans que ce soit pour autant la mega claque annoncée par quelques net-medias à l'encensement un peu trop facile. J'ai peut être un peu moins de patience pour cette musique étirée et longue que le Post -Rock avec le temps.

Pourtant, certains combos du genre me mettent toujours autant la gifle. 2010, nouvel éponyme pour Gifts from Enola, et nouveau constat assez récurrent pour mes pauvres petites oreilles abîmées par le temps : c'est plutôt bien fait, on sent que les gars y ont mis tout leur coeur, mais il n'y a toujours pas de quoi pleurer à genoux au milieu d'un troupeau de biches menopausées.

On tombe dans le cliché instrumental assez basique, malgré de belles mélodies, sur des faux rythmes classiques montée/descente trop prévisibles. Leur rock sans chant sonne un peu plus couillu que l'école Constellation cependant et "Lionized" en introduction frappe fort avec ses riffs lourds. Mais le coup d'éclat laisse place ensuite à des longueurs appuyées et redondantes.

Pas mauvais donc, mais pas incontournable non plus, à moins d'être un adorateur du genre. L'artwork est sympathique, mais le digipack est relativement minime, et reflète assez la musique en fait : c'est beau au premier abord, mais c'est assez convenu si on se concentre un peu plus sur le truc...

Gifts from Enola - Gifts from Enola (2010)
Gifts from Enola
Gifts from Enola
Lionized
Dime And Suture
Alagoas
Grime And Glass
Rearview
I exist.

Ajouter un commentaire