The Black Queen - Fever Day Dream (2016)

The Black Queen - Fever Day Dream (2016)

Certains artistes passent leur vie entière au nid, peu désireux de quitter le groupe qui leur a valu leur réputation. Pour d’autres, avoir la bougeotte est une seconde nature, à l’instar de ces requins qui doivent perpétuellement nager pour ne pas mourir. Dans la seconde catégorie, citons Greg Puciato (Dillinger Escape Plan, Kill the Killer) et Joshua Eustis (Telefon Tel Aviv, membre occasionnel de Puscifer et NIN). Rien ne prédisposait ces deux-là (sans oublier le dernier membre, Stephen Alexander) à collaborer ensemble sur une œuvre.

Fever Day Dream n’est pas un projet avant-gardiste, mais il détonne.

Leur rencontre se joua sur un projet de vie, au hasard (objectif, tout de même) d’un appartement commun. Certes, le trio avait de fortes chances de se lancer dans un projet commun, plutôt que de monter une franchise de cookies bio, mais la forme et la tonalité restaient difficilement prévisibles. Il s’agit effectivement d’une surprise.

Fever Day Dream n’est pas un projet avant-gardiste, mais il détonne. Exploitant un concept rétro, l’album est nimbé d’accents dreampop et shoegaze. Il ne singularise pas non plus à l’idée de pur objet musical. Une écoute nous convainc que nous avons affaire à une bande-son d’un objet visuel implicite. Nous penserons sans trop nous tromper à la Sci-Fi des 80’s. Puciato et Eustis évoquent un contexte douloureux dans le processus de création, tous deux souffrant de symptômes dépressifs. L’ambiance s’en ressent, toujours lyrique, souvent mélancolique. Mais la création est là, quand bien même elle a été accouchée dans la douleur. Les dix titres de l’album s’enchaînent dans une solution parfaite de continuité, hantant les rues de Los Angeles nappées d’un smog de Sturm und Drang. La voix de Puciani fait merveille sur les rythmes eighties, comme transportée par sa fragilité. La musique que nous imaginons idéale pour réplicants en quête d’humanité.

 

The Black Queen - Fever Day Dream (2016)
The Black Queen
Fever Day Dream
Now, when I’m This
Ice To Fever
The End Where We Start
Secret Scream
Maybe We Should
Distanced
Strange Quark
Taman Shud
Apocalypse Morning
J'aime les chats roux, les pandas roux, Josh Homme et Jessica Chastain.

Ajouter un commentaire