Amon Tobin - Isam (2011)

Amon Tobin - Isam (2011)

Pourquoi une chronique d'un album de Amon Tobin chez Pelecanus ? Tout d'abord, parce que j'ai demandé la permission et que le Grand Chef me l'a donnée. Ensuite, et surtout, parce que je connais l'Omnipotent cité précédemment, ainsi que certains autres membres de cette rédaction et que nous partageons le fait de ne pas être des monomaniaques musicaux aigris et orthodoxes. Et puis cet album est un bijou. Dernier point, peut-être le plus important : si vous n'êtes pas contents, ma réponse tient en un majeur tendu bien haut vers le ciel.

Donc, « Isam » de Amon Tobin... Cet album marque le passage à un nouveau statut pour cet artiste. Ok, il est depuis des années sur le devant de la scène, à raison, mais cette fois, pour moi, il rentre dans une nouvelle galaxie. Depuis deux albums – je ne parle que des disques studio, pas des bandes sons – il gravitait autour, mais ce coup-là, c'est fait : Amon Tobin a sa place au panthéon de l'électronique avec Aphex Twin et Autechre. Sa discographie est parfaite, il a une touche inimitable et surtout, une progression permanente dans les mélanges machine/organique et sons/images. Le disque a d'ailleurs donné lieu à une collaboration avec l'artiste Tessa Farmer, à l'exposition « ISAM : Control Over Nature », et à une installation spéciale pour la tournée lancée à l'occasion du salon Mutek à Montréal cette année (ndr : vidéo ci-dessous). Si il a commencé avec sa propre interprétation de la jungle, sa musique s'apparente vraiment à de la brain dance maintenant ; ouais, le style musical qui fait sautiller les neurones et transforme tout votre cortex en un méchant dancefloor. En parlant de ça... Le coquin semble avoir encore gardé dans un coin de l'esprit que sa musique est destinée à se faire trémousser son public comme des petits animaux. C'est évident sur « Piece of Paper » ou le dernier titre de l'album, « Dropped From The Sky », moins sur d'autres. N'empêche. Le potentiel est là. Pour résumer le fouillis de phrases que je viens d'écrire (effet secondaire de l'écoute prolongée de l'album, claquage de synapses...) « Isam » est une version sonore et « joyeuse », toute proportion gardée, des travaux du plasticien Giger : de la musique bioméchanique.

Amon Tobin - Isam (2011)
Amon Tobin
Isam
Journeyman
Piece Of Paper
Goto 10
Surge
Lost & Found
Wooden Toy
Mass & Spring
Calculate
Kitty Cat
Bedtime Stories
Night Swim
Dropped From The Sky
Journalist, radio speaker, PR guy, booker, crate digger, community manager, promoter. Je pourrais aussi l'écrire en français, il est vrai...

Ajouter un commentaire