Action Bronson - Mr. Wonderful (2015)

Action Bronson - Mr. Wonderful (2015)

Il y a un moment dans la bande dessinée Obelix et compagnie où le débonnaire gaulois s’habille avec un pantalon rayé multi-colore et se présente tout fier à Asterix avec sa nouvelle coupe de cheveux. A cet instant, on peut apercevoir à travers ce personnage obèse, sympathique, obsédé par la bouffe et pris dans la prise de conscience de son absence de style la naissance d'Action Bronson.

De mixtape en mixtape, le gros rouquin a peaufiné son flow de bonhomme aux thématiques variant bouffe et chatte.

Né cuistot dans les rues de New York, Action Bronson est tombé par hasard dans le rap comme son alter-ego gaulois était tombé dans la chaudron de potion magique. De mixtape en mixtape, le gros rouquin a peaufiné son flow de bonhomme aux thématiques variant bouffe et chatte. « Je te cuisine un homard et je te fais un cunnilingus digne de te faire monter au huitième ciel. Monte dans ma berline chérie, ici je suis le roi. » Voilà en quelques mots comment on pourrait résumer le style de Bronson. Un programme très simple et néanmoins addictif que l’on retrouve avec plaisir sur ce disque, premier sur une major. Or, vu le style plutôt gaulois du rappeur, on avait des raisons de craindre que ce passage de l’indépendant au monde aseptisé des majors lui fasse perdre de sa superbe.

Au contraire, Mr Wonderful voit Action Bronson s’affirmer entre les productions d’une variété de compositeur, familier (Alchemist, collaborateur sur Rare chandeliers, ou Party supplies, partenaire sur Blue Chips 2) ou nouveau (Mark Ronson ou Oh No) où il montre sa versatilité vocale sans l’aide d’auto tune. A l’heure des retouches studio, Mr Wonderful sonne étonnement naturel malgré des compositions riches en touches de piano, clavier, basse et guitare. L’annonce d’une tournée avec un groupe ne peut que donner l’eau à la bouche tant les compositions s’annoncent parfaites pour laisser tout le loisir au rappeur de faire preuve de son swagg naturel et communier ainsi avec le public comme il en a l’habitude.

Mr Wonderful est la carte de visite d’un rappeur dont le seul objectif est de vous faire passer un bon moment dans son univers.

Estival mais néanmoins habité par des passages plus émotionnels comme sur A light in the addict évoquant la nostalgie propre aux disques d’Appolo Brown, ou le refrain de Actin’ crazy où il rassure sa mère, Mr Wonderful est la carte de visite d’un rappeur dont le seul objectif est de vous faire passer un bon moment dans son univers. A ce titre, il réussit en tout point à créer un disque cohérent peuplé de titres mémorables comme le single Baby blue (en compagnie d’un Chance the rapper venu maudire de tous les petits tracas quotidien possible une ex petite amie) ou le magique Easy rider destiné à devenir le hit single de votre été.

Souriant, curieux et gourmand, Mr Wonderful est à l’image d’Action Bronson et il prouve avec ce disque qu’il mérite bien le titre qu’il s’est lui-même décerné. On n'en attendait pas plus mais on n'en attendait pas moins non plus.

 

Action Bronson - Mr. Wonderful (2015)
Action Bronson
Mr. Wonderful
Brand New Car
The Rising (featuring Big Body Bes)
Terry
Actin Crazy
Falconry (featuring Meyhem Lauren et Big Body Bes)
Thug Love Story 2017 The Musical (Interlude)
City Boy Blues (featuring Chauncy Sherod)
A Light in the Addict (featuring Party Supplies et Black Atlass)
Baby Blue (featuring Chance the Rapper)
Only in America (featuring Party Supplies)
Galactic Love
The Passage (Live from Prague)
Easy Rider
25/02/82, 1m80, à peine 60 kilos et élevé pour parcourir le macadam parisien de refuge en refuge jusqu'à son déménagement à Londres. Chroniqueur rock de 2004 à 2010 sur Eklektik-rock puis sur la fille du rock depuis 2010, bibliothécaire 2.0 depuis 2008, passionné de musique (metal, jazz, rap, electro …) et de comics. Ecrit aussi en anglais sur Delay and Distorsion (Chronique musicale).

Ajouter un commentaire