Villette Sonique 2014 : Nils Frahm, LOOP, Jon Hopkins, Prurient, Pharmakon et plus encore

Villette Sonique 2014 : Nils Frahm, LOOP, Jon Hopkins, Prurient, Pharmakon et plus encore

Neuvième édition pour cette Villette Sonique. La ligne musicale change, mais l’idée reste la même : sortir des sentiers battus. Parmi tous les concerts au programme, petite sélection parmi ceux que nous couvrirons.

Lundi 2 juin, Cité de la Musique, 19h30

Nils Frahm : le compositeur berlinois proposera ses pièces sonores minimalistes envoûtantes. Pour paraphraser, Carnival of Souls : « We have an organist capable of stirring the soul. » S’y précipiter.

 

Mercredi 4 juin, Trabendo, 19h30

Prurient : Bruitiste ? Dansant ? Ou plus ou moins irréductible aux étiquettes ? Nous pouvons mettre une sensation sur l’expérience sonore de Prurient : beaucoup de plaisir.

 

Pharmakon : Qui a dit que la noise punitive était le seul apanage des Japonais ? Margaret Chardiet s’y emploie admirablement en composant de très angoissants cauchemars auditifs. Cela peut surprendre le néophyte, mais cela vaut grandement le déplacement.

 

Jeudi 5 juin, Grande Halle, 19h30

Jon Hopkins : Quand ce bourreau de travail n’est pas trop occupé à composer des soundtracks ou à collaborer avec d’autres pointures musicales, il élève sa musique électronique au rang de genre inclassable, pour une production à la fois très ambient et très dynamique.

 

Vendredi 6 juin, Grande Halle, 19h30

Ty Segall Band : Du Garage composé à l’asile d’aliénés du coin ? C’est peu exagéré : à l’instar de l’amour, l’inspiration est une folie admise par la société. Pourquoi s’en priver ?

 

Coachwhips : Parce que dans « sonique » il y a son, cette sélection n’aurait pas été complète sans punk-rock. Coachwhips fait à ses fans la faveur de se reformer ; il faut aller les voir en live où leur musique prend tout son sens en terme de joyeux bordel. Reste à savoir si la structure métallique de la Grande Halle va tenir le coup…

 

Man or AstroMan : Bien difficile de savoir s’ils viennent même de l’espace. Cela ressemble à plein de choses connues et aimées, d’ici à y trouver un fil directeur… Parfaitement inutile d’ailleurs : c’est dans son aspect hybride et protéiforme qu’il faut saisir cette formation.

Un album en entier pour la peine :

 

Samedi 7 juin, Grande Halle, 19h30

LOOP : Levons les bras en l’air et entonnons des chants de louange, il nous est donné de voir Loop. Arrêtons les querelles stériles SpaceMen 3 Vs Loop, et profitons du spectacle, trop rare.

Un album n’est pas de trop pour se convaincre de leur génie :

 

Slowdive : Solution de continuité, restons dans le Shoegazing (dont Loop fut un des précurseurs). Là encore une reformation rêvée, distillant une musique très onirique. Pas très étonnant, que Gregg Araki ait choisi le groupe pour les intégrer à 4 de ces films.

Bonne Villette Sonique à tous !

Villette Sonique 2014 : Nils Frahm, LOOP, Jon Hopkins, Prurient, Pharmakon et plus encore
J'aime les chats roux, les pandas roux, Josh Homme et Jessica Chastain.

Ajouter un commentaire