King Crimson / Pink Floyd : de la reformation dans l'air ?

King Crimson / Pink Floyd : de la reformation dans l'air ?

Robert Fripp et Roger Waters, du haut de leurs 70 ans, semblent encore en avoir sous la pédale d'effets. Alors que le premier confirme, le 6 septembre dernier dans son "diary", le (certainement dernier) retour de King Crimson avec pas moins de 7 musiciens (dont 3 batteurs, oui), le deuxième écume stades et autres immenses arènes afin de reconstruire tous les soirs "The Wall" en live, tout en avouant récemment à la BBC, regretter avoir poursuivi Pink Floyd et plus particulièrement ses acolytes Mason et Gilmour en 1986.

Ces deux pierres angulaires du rock britannique semblent vouloir nous laisser de nouvelles oeuvres avant de disparaître pour de bon. Cela dit, si le retour de King Crimson, qui n'est pas inhabituel à l'histoire du groupe, semble totalement validé par Robert Fripp sur son site, la reformation de Pink Floyd, elle, reste totalement de l'ordre de la spéculation, se basant essentiellement sur le récent mea-culpa de Roger Waters mais aussi sur la présence de David Gilmour lors de certaines prestations de "The Wall" cette année.

Restons à l'affût, et j'espère de mon côté que ces reformations déboucheront sur quelque chose de plus palpitant que ce qu'une autre légende, elle du heavy rock, autrement dit Black Sabbath, nous a livré cette année avec "13".

Pour suivre l'avancée de la reformation de King Crimson rendez-vous sur le journal de Robert Fripp.
Pour suivre l'actualité de Roger Waters c'est sur les notes de sa page Facebook que ça se passe. 

 

« So, King Crimson is in motion. This is a very different reformation to what has gone before: seven players, four English and three American, with three drummers. The Seven-Headed Beast of Crim is in Go! mode. »

Robert Fripp's Diary for Friday, 6th September 2013

 

« I did, I did think that was wrong, and I was wrong!… Of course I was. Who cares? It was a commercial decision and in fact it’s one of the few times that the legal profession has taught me something. Because when I went to these chaps and said ‘listen we’re broke, this isn’t Pink Floyd anymore’, they went ‘what do you mean? That’s irrelevant, it is a label and it has commercial value, you can’t say it’s going to cease to exist, you obviously haven’t looked back to Runnymede, you obviously don’t understand English jurisprudence…It’s not about what you think, it’s about…it’s what it is’….The law is everything what we have, that’s what the Wall is about. »

BBC News - Roger Waters: "I was wrong to sue Pink Floyd&"

King Crimson / Pink Floyd : de la reformation dans l'air ?
Baktelraalis
Créateur de @Pelecanus_net + Drupal-maniac + Fils de l'internet + Amateur de culture ALT | PGP: 0x38FB7439

Ajouter un commentaire